Cet article date de plus d'un an.

Fillette retrouvée morte dans les Vosges : le profil du mis en cause établi

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Fillette retrouvée morte dans les Vosges : le profil du mis en cause établi
Article rédigé par France 3 - J. Debraux, N. Fleury, A.-S. Pierson, J. Roth, J-P. Petitcolas, L. Barbier
France Télévisions
France 3
Le principal suspect dans le meurtre de la petite Rose, cinq ans, à Rambervillers (Vosges) a été décrit par le procureur d’Épinal lors d’une conférence de presse le jeudi 27 avril. Cet adolescent de 15 ans, présentant des troubles psychologiques, a déjà été mis en examen pour viol sur mineur en 2022. L’autopsie de la fillette doit avoir lieu vendredi 28 avril.

Deux jours après la mort de la petite Rose dans un village des Vosges, Frédéric Nahon, procureur d’Épinal, a donné une conférence de presse pour s’exprimer sur le profil du principal suspect. Ce dernier a abordé la fillette dans un square : "L’exploitation des caméras vidéo dans la commune permet de constater que le mis en cause a approché l’enfant au niveau du square et s’était dirigé vers le domicile avec elle sans user de violence physique sur la voie publique", relate le procureur.

Déjà connu de la police

Le suspect est connu des services de police : à 15 ans, il n’a jamais été condamné, mais a été mis en examen dans une affaire de viol en 2022. Après un an dans un centre éducatif fermé, il est sorti en mars dernier sous contrôle judiciaire. Les premières conclusions de l’expertise psychologique ont révélé "l’existence d’une altération du discernement et sa dangerosité pour les autres", a décrit le procureur. L’adolescent va être présenté dans l’après-midi à un juge d’instruction. Il risque jusqu’à 20 ans de prison ferme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.