Ardennes : les sangliers labourent les champs des agriculteurs

Publié Mis à jour
Ardennes : les sangliers labourent les champs des agriculteurs
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Girault-Carlier, P. Aubert, J. Cohen - France 2
France Télévisions

Dans les Ardennes, les sangliers font débat et surtout de gros dégâts dans les champs des agriculteurs. C'est devenu un problème, car de plus en plus, les animaux quittent les forêts pour les plaines et s'en prennent aux cultures.

De jour comme de nuit, souvent en meutes, ils envahissent les champs des agriculteurs et détruisent tout sur leur route. Partout en France, des milliers d'hectares de culture sont labourés après le passage des sangliers. Un phénomène qui s'amplifie dans les Ardennes. Dans ce champ, c'est une dizaine d'hectares qui ont été ravagés sur 70. Stéphane Salomon, agriculteur, est exaspéré : "Je suis en colère, parce qu'aujourd'hui, on a des dégâts, on a des parcelles qu'on essaie de travailler dans le bon sens, et on se fait détruire les prairies par les sangliers".

Barrages anti-gibier

Des sangliers qui grattent, retournent la terre pour trouver de la nourriture, des vers de terre. Pour compenser ces pertes, la Fédération de la chasse doit indemniser financièrement cet agriculteur, comme tous les autres. Mais dans la région, les chasseurs ont une solution. "Je suis en train de dérouler les fils pour faire une barrière pour empêcher les sangliers de rentrer dans les pâtures", explique Régis Olivier, agent de prévention de la Fédération de chasse des Ardennes. Sur les 2 000 agriculteurs des Ardennes, un quart est à présent équipé de ces barrages anti-gibier. L'an passé, la Fédération des chasseurs a dû débourser un demi-million d'euros pour indemniser les agriculteurs des Ardennes.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.