Adolescent tué à Crépol : neuf suspects interpellés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Mardi 21 novembre, 9 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque de Crépol, dans la Drôme. Elles sont soupçonnées d'avoir poignardé des jeunes et des vigiles lors d'un bal de village, samedi 18 novembre, provoquant la mort d'un adolescent de 16 ans et plusieurs blessés.
Adolescent tué à Crépol : neuf suspects interpellés Mardi 21 novembre, 9 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque de Crépol, dans la Drôme. Elles sont soupçonnées d'avoir poignardé des jeunes et des vigiles lors d'un bal de village, samedi 18 novembre, provoquant la mort d'un adolescent de 16 ans et plusieurs blessés. (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Schlienger, D. Sébastien, M. Lassaga, J.-C. Martin, M. Mouamma, @RévélateursFTV, L. Dulois
France Télévisions
France 2
Mardi 21 novembre, 9 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque de Crépol, dans la Drôme. Elles sont soupçonnées d'avoir poignardé des jeunes et des vigiles lors d'un bal de village, samedi 18 novembre, provoquant la mort d'un adolescent de 16 ans et plusieurs blessés.

Sur un parking de Toulouse (Haute-Garonne), cet après-midi du mardi 21 novembre, sept individus ont été interpellés par les hommes du GIGN. Les enquêteurs pensent qu'ils avaient l'intention de fuir vers l'Espagne. Selon des témoins, les suspects étaient en voiture. Ils ont été arrêtés à près de 500 km de Crépol (Drôme), où a eu lieu une violente attaque dans la nuit de samedi à dimanche, lors d'une soirée à la salle des fêtes. 

Tentative de fuite 

Parmi les interpellés, figure un homme français de 20 ans, résidant dans le centre de Romans-sur-Isère. Il est soupçonné d'avoir mortellement poignardé Thomas, 16 ans. Son domicile était placé sous surveillance, les enquêteurs ont pu suivre sa tentative de fuite. Des vidéos amateures et plus d'une centaine d'auditions ont permis aux gendarmes d'identifier plusieurs suspects. Certains témoins disent avoir remarqué des comportements étranges dès le milieu de soirée.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.