Restos du cœur : des distributions sous tension

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Les Restos du cœur ont lancé leur 39e campagne, mardi 21 novembre. Cette année, la demande augmente et pour la première fois de son histoire, l'association doit refuser du monde, faute de ressources.
Restos du cœur : des distributions sous tension Les Restos du cœur ont lancé leur 39e campagne, mardi 21 novembre. Cette année, la demande augmente et pour la première fois de son histoire, l'association doit refuser du monde, faute de ressources. (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. guyon, L. Legendre-Trousset, M. Petitjean, A. Fleurent
France Télévisions
France 2
Les Restos du cœur ont lancé leur 39e campagne, mardi 21 novembre. Cette année, la demande augmente et pour la première fois de son histoire, l'association doit refuser du monde, faute de ressources.

Mardi 21 novembre, les Restos du cœur lancent leur campagne d'hiver, et pour la première fois, ils n'aideront pas tout le monde. Cette année, l'association, frappée de plein fouet par l'inflation, a durci ses barèmes. Dans l'Indre, comme partout en France, les Restos du cœur ne peuvent plus répondre à la demande grandissante. "On est à 86-87 inscriptions pour la campagne d'hiver, des gens qu'on a réinscrits, et j'ai 11 refus depuis hier", indique Francis Merel, bénévole.  

Des paniers moins garnis 

Les Restos du cœur craignent de devoir laisser 150 000 personnes, cette année, à leurs portes. Un coup dur pour les plus précaires, mais une épreuve aussi pour les bénévoles. Au moment de la distribution, les paniers sont également moins garnis qu'avant. Les bénéficiaires sont cependant compréhensifs et solidaires. L'an dernier, les Restos du cœur avaient distribué gratuitement 171 millions de repas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.