Environnement : la consigne en verre comme alternative au plastique

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Les députés européens se prononceront, mercredi 22 novembre, sur la réduction de 10%, dans l'Union européenne, des emballages d'ici 2035. Dans le Nord, une start-up propose de fournir des bouteilles consignées et de le récupérer ensuite chez les clients.
Environnement : la consigne en verre comme alternative au plastique Les députés européens se prononceront, mercredi 22 novembre, sur la réduction de 10%, dans l'Union européenne, des emballages d'ici 2035. Dans le Nord, une start-up propose de fournir des bouteilles consignées et de le récupérer ensuite chez les clients. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Poissonnier, V. Ghiri, L. Michel
France Télévisions
France 2
Les députés européens se prononceront, mercredi 22 novembre, sur la réduction de 10%, dans l'Union européenne, des emballages d'ici 2035. Dans le Nord, une start-up propose de fournir des bouteilles consignées et de les récupérer ensuite chez les clients.

La consigne pourrait-elle faire son grand retour ? C'est le pari d'une société près de Lille (Nord), qui vend et livre des produits alimentaires uniquement dans des contenants en verre. Deux fois par mois, Gaëtan Eckert approvisionne une cliente de bouteilles de soda et d'eau pétillante. La facture s'élève de 10 à 20 centimes par bouteille pour la consigne. Mais à chaque livraison, le client récupère cet argent en rendant celles qui ont été vidées. "Ça ne coûte rien au client, il est recrédité directement sur son compte. La consigne est directement remboursée", explique le livreur. 

Généralisation d'ici un à deux ans 

Une évidence pour la plupart des clients, souvent nostalgiques. La consigne a en effet longtemps fait partie des habitudes des Français, jusqu'à sa disparition dans les années 70-80, au profit du plastique. Aujourd'hui, une entreprise basée à Lille tente de la réhabiliter. En deux ans, la start-up s'est développée dans une vingtaine de villes, mais à l'origine, ils n'étaient que trois. D'ici un à deux ans, le gouvernement a annoncé vouloir généraliser la consigne sur les contenants en verre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.