L'Allemagne, nouvelle cible de Daech

L'Allemagne victime d'une attaque islamiste pour la deuxième fois en une semaine. Daech a revendiqué l'attaque suicide du dimanche 24 juillet. Un réfugié syrien s'est fait exploser près d'un festival de musique, faisant 15 blessés.

France 3

La ville d'Ansbach (Bavière) porte encore les traces d'une nuit d'horreur. Depuis dimanche soir, la ville s'est figée. La thèse de l'attentat islamiste se précise. Dans le portable du tueur, les enquêteurs ont trouvé une vidéo dans laquelle il prête allégeance en arabe à l'État islamique. "Il a explicitement annoncé agir au nom d'Allah, a fait allégeance au chef du groupe de l'État islamique et annoncé expressément une vengeance contre les Allemands qui se mettent en travers de l'Islam", a annoncé Joachim Herrman, ministre de l'Intérieur bavarois. Moins de 24 heures après l'attaque, l'organisation terroriste a revendiqué l'attaque via son agence de propagande.

Troubles psychiatriques

L'assaillant, un réfugié syrien de 27 ans dont la demande d'asile avait été refusée, souffrait de troubles psychiatriques. Il avait déjà tenté deux fois de mettre fin à ses jours. Dimanche, peu avant 22h, l'homme ne parvient pas à pénétrer dans un festival de musique où se trouvent 2 500 personnes puis il fait exploser la bombe qu'il transporte dans son sac à dos devant un restaurant. Il meurt sur le coup et blesse quinze personnes, dont quatre sont toujours dans un état grave.

Le JT
Les autres sujets du JT