Naufrage au Pays basque : deux marins pêcheurs sont toujours portés disparus

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Naufrage au Pays basque : deux marins pêcheurs sont toujours portés disparus
Article rédigé par France 2 - B. Six, P-M. Cassignard, F. Fort
France Télévisions
France 2
Un bateau de pêche s’est échoué durant la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 décembre, près de la digue de Socoa, alors qu’il se dirigeait vers Saint-Jean-de-Luz. Un pêcheur a été retrouvé sain et sauf, mais deux autres sont toujours portés disparus.

Du bateau de pêche de douze mètres de long, il ne reste que des fragments, malmenés par une mer déchainée. Vers deux heures du matin, le navire a lancé un appel de détresse. D’importants secours ont été dépêchés sur place. Trois membres d’équipage sont à la mer. "Nos sauveteurs (...) ont réussi à récupérer une victime, avaient repéré une deuxième personne qu’ils n’ont pas pu secourir", détaille le commandant Philippe Lagrabe, responsable des opérations du SDIS. Après 12 heures d’intenses recherches, le dispositif est levé. Seul le patron, un homme de 37 ans, a pu être conduit aux urgences du centre hospitalier de la côte basque. 

Deux marins sénégalais aguerris portés disparus 

Les deux autres pêcheurs, des marins sénégalais aguerris, âgés de 30 et 58 ans, restent portés disparus. "Ça peut aussi être une avarie, un problème de navigation. C’est les deux hypothèses qui sont aujourd’hui sur la table", indique Eneko Aldana-Douat, le maire de Ciboure (Pyrénées-Atlantiques). Le fileyeur était parti du bassin d’Arcachon pour un dernier jour de pêche avant les fêtes. Hier soir, il avait prévenu la criée de Saint-Jean-de-Luz d’une cargaison de 700 kg de merlu, sole et autres poissons. Toute la communauté des pêcheurs est en deuil. Une enquête doit déterminer les circonstances exactes du drame. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.