Effondrement d’immeubles à Marseille : un lent retour à la normale deux mois après le drame

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Effondrement d’immeubles à Marseille : un lent retour à la normale deux mois après le drame
Effondrement d’immeubles à Marseille : un lent retour à la normale deux mois après le drame Effondrement d’immeubles à Marseille : un lent retour à la normale deux mois après le drame (France 2)
Article rédigé par France 2 - T.Souman, A.Lepinay, E.Pirosa
France Télévisions
France 2
Deux mois après l’explosion qui avait fait huit morts et entraîné l’évacuation de 800 personnes à Marseille, combien sont toujours dans une situation de précarité ? Le département a validé, le 23 juin, une somme de 100 000 euros en faveur des sinistrés.

Dans le paysage marseillais, la plaie n’est pas refermée. Deux mois et demi après l’explosion de la rue de Tivoli (Bouches-du-Rhône) qui a fait huit morts, le quartier reste meurtri et 12 immeubles inaccessibles. Ronan est propriétaire d’un duplex juste à côté des lieux du drame. D’importants travaux de sécurisation sont toujours en cours. En attendant, avec sa compagne et ses deux enfants, il a trouvé refuge dans un appartement tout proche. Leur assurance paie le loyer.

Les immeubles ont subi une triple expertise 

Mais pour la prise en charge des travaux à venir, ils n’ont encore aucune certitude. Le 9 avril dernier, une explosion due au gaz avait soufflé un immeuble en pleine nuit. Dès le lendemain, 300 habitants avaient été priés de quitter le quartier en urgence, par précaution. Depuis, chaque immeuble évacué a subi une triple expertise, et la plupart des délogés ont pu rentrer chez eux. Les habitants reviennent et avec eux, la vie du quartier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.