Sécurité routière : à quoi ressemblera le contrôle technique des deux-roues ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Sécurité routière : à quoi ressemblera le contrôle technique des deux-roues ?
Sécurité routière : à quoi ressemblera le contrôle technique des deux-roues ? Sécurité routière : à quoi ressemblera le contrôle technique des deux-roues ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.Legendre-Trousset, N.Fleury, T.Leriche, C.Rougerie, J.Roth, S.Lisnyj, V.Poulain
France Télévisions
France 2
Le contrôle technique pour les motos et les scooters devrait débuter en 2024. Le sujet reste sensible, car il aura un coût. Le ministère des Transports entend consulter les usagers avant de détailler la mesure.

Après des années de tergiversation, le contrôle technique pour les deux-roues entrera bientôt en vigueur. Le gouvernement prévoit de le rendre obligatoire début 2024 pour tous les véhicules immatriculés à partir de 50m3. Cette nouvelle est accueillie diversement par les motards. “Vous verrez rarement un motard qui ne prend pas soin de son deux-roues, donc je trouve que c’est une bêtise, commente un homme. L’essentiel, ce n’est pas forcément le contrôle technique des motos mais l’état des routes”, note un autre.

Obligatoire après cinq ans 

Le contrôle technique des deux-roues devrait être simplifié, avec quatre fois moins de points de contrôle que pour les voitures. Il deviendrait obligatoire cinq ans après la première mise en circulation puis tous les trois ans. Pour la Fédération des motards en colère (FFMC), cette obligation européenne restera inefficace en matière de sécurité routière. “Les voitures avaient 16 % d’accidents qui étaient dû à un défaut technique quand le contrôle a été mis en place, déclare Didier Renoux, délégué général de l’association. Nous, on a 0,3 % parce que l’usager d’un deux-roues motorisé est conscient de sa vulnérabilité.”

L’objectif du ministère des Transports est un contrôle autour des 50 euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.