← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Les Hauts-de-Caux

Résumé du premier tour

Les citoyens des Hauts-de-Caux sont allés voter pour les municipales du 15 mars 2020. Au vu du taux de participation particulièrement peu élevé (34,60 %), il est possible d'émettre l'hypothèse que les habitants, au regard des récents événements concernant le coronavirus, ont fait le choix de rester chez eux.

La moitié des conseillers municipaux seront issus de la liste gagnante au premier tour, si celle-ci a emporté la majorité absolue. Le reste des sièges est réparti à la proportionnelle entre l'intégralité des listes ayant obtenu plus de 5 % des voix.

Élections municipales 2020 : qui est en tête à l'issue du 1er tour aux Hauts-de-Caux ?

Le nom des 19 membres du conseil municipal des Hauts-de-Caux (76) est donc désormais connu dès le 1er tour des municipales 2020. La ville a vu Gérard Legay sortir victorieux du 1er tour des élections municipales avec 100 % des suffrages. 19 des nouveaux membres du conseil municipal sont tirés de la même liste.

Suite au dépouillement des votes, il a été établi que, dans ce village, il y a eu des bulletins blancs (5,60 %) ainsi que des votes invalides (22,65 %).

L'étape suivante consiste en l'élection du maire parmi les conseillers municipaux, et par ces derniers.

Résultats du premier tour - Les Hauts-de-Caux

Abstention : 65.4% Participation : 34.6%

Article à la une des élections

Municipales : en Loire-Atlantique, une élection annulée à cause de l’abstention

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Les Hauts-de-Caux : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 et 22 mars 2020 permettent le renouvellement du conseil municipal des communes françaises. Vous trouverez quels sont les candidats de la ville des Hauts-De-Caux en parcourant cette page.

Élections municipales 2020 aux Hauts-De-Caux : quels candidats seront présents ?

Peu de candidats aux Hauts-De-Caux ! Une seule liste est en lice pour les Municipales 2020 : La ville des Hauts-De-Caux, tenue par Gérard Legay (Liste sans nuance), voit celui-ci se présenter à sa réélection avec la liste "LES HAUTS DE CAUX : NOTRE AVENIR".

Les Hauts-de-Caux : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les élections municipales 2020 se dérouleront les 15 et 22 mars 2020, l'opportunité pour Les Hauts-de-Caux de désigner son nouveau conseil municipal. Quels critères doit-on réunir pour voter à ces élections ? Il convient d'avoir plus de 18 ans, résider ou s'acquitter de ses impôts dans la commune, être inscrit sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Zoom sur la période des Municipales 2014

Toutes les communes n'ont pas le même système de vote pendant les municipales ! En effet, les électeurs des villes de moins de 1000 habitants votent pour plusieurs candidats à la fois et peuvent aussi élire des membres de deux listes différentes. C'est ce que l'on appelle le scrutin plurinominal avec panachage.
Le 23 mars 2014, les élections ont permis à 15 membres de prendre place au conseil municipal des Hauts-de-Caux, dès le soir du premier tour. Les Autretotais avaient laissé à Jacky Raillot et Jérôme Thiebaut le soin de diriger leur municipalité. Jean-Jacques Lebourg, Morgan Lecordier, Alain Demarest, Isabelle Lamure mais aussi Gérard Legay et Nicolas Lozier étaient chargés, en parallèle, de les accompagner.
Assez peu de votants ont glissé un bulletin dans l'urne : seuls 375 d'entre eux se sont déplacés parmi les 569 inscrits, ce qui correspond à une forte baisse de la participation depuis 2008 (84,56 % aux dernières élections municipales).

La même tendance s'est-elle démarquée au cours des précédentes élections ?

Alors que les élections présidentielles se tenaient en 2017, on comptait plusieurs scrutins depuis les dernières élections municipales. En analysant les scores du premier tour sur la ville des Hauts-de-Caux aux précédentes Présidentielles, en 2017, on note qu'ils étaient différents de ce qui a été recensé à l'échelle nationale.
Les élections du premier tour ont départagé Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), qui a obtenu 23,35 % des voix, Marine Le Pen (Front national), avec un résultat de 22,75 % et, derrière, Emmanuel Macron (En marche !) avec 22,16 % au suffrage. Avec 58 % des votes, le choix des citoyens des Hauts-de-Caux s'est fait à l'avantage d'Emmanuel Macron. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, le taux de participation aux Hauts-de-Caux était de 91,59 %, tandis qu'il affichait 84,33 % en 2017 avec 479 électeurs. On observe donc une baisse différente de l'évolution constatée au niveau du pays (-5,8 points).

Quelques informations sur Les Hauts-de-Caux

Qu'en est-il des enjeux socio-économiques dans la commune des Hauts-de-Caux ? Les élections municipales, qui auront lieu les 15 et 22 mars, sont une très bonne occasion pour se pencher sur la question.

Que sait-on des personnes résidant aux Hauts-de-Caux ?

Question démographie, Les Hauts-de-Caux, un village de Seine-Maritime, compte 1 384 résidents. Les Hauts-de-Caux bénéficie de la Communauté de Communes Yvetot Normandie qui lui garantit le lien avec les municipalités proches, comme Bois-Himont, Saint-Clair-sur-les-Monts ou bien Rocquefort. Les Autretotais sont en général peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 24,01 % ont entre 55 et 64 ans). Les immigrés se révèlent peu représentés parmi la population habitant aux Hauts-de-Caux (0,36 % des résidents).

Comment qualifier le niveau de vie au sein de la commune des Hauts-de-Caux ?

Les chiffres suivants apportent une meilleure visibilité sur la situation des emplois aux Hauts-de-Caux. 49,86 % des Autretotais exercent un emploi (695 individus). Parmi ces derniers, 57,62 % sont des professions intermédiaires et ouvriers. Les personnes à la recherche d'un travail forment 8 % des habitants autretotais. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
En 2016, les Autretotais ont touché en moyenne 21 938 €. Un chiffre sensiblement similaire au revenu moyen en France en 2014 (plus de 20 000 €).
Finalement, le marché immobilier reste un excellent indicateur de l'attractivité d'une ville : les Autretotais sont-ils davantage locataires ou bien propriétaires, habitent-ils plutôt des maisons ou des appartements ? Les habitants sont 5 % à s'avérer locataires de maison HLM de 4 pièces et environ 3 % à louer une maison HLM de 3 pièces. Si l'on s'intéresse au marché des propriétaires, on note qu'ils sont un peu moins du quart à choisir une maison de 5 pièces et plus de 25 % une maison de 6 pièces.

Les Hauts-de-Caux et qualité de vie vont-ils de pair ?

Les infrastructures autretotaises manquent un peu pour satisfaire les demandes des habitants de cette commune. Par rapport à son nombre total d'habitants, les familles sont assez nombreuses à y vivre, en effet le nombre d'enfants de 0 à 15 ans est de 256. Pour eux, la ville comptabilise ​ 1 établissement scolaire.
Pour le bien-être de tous, il est important de découvrir si l'air ou l'eau de la ville est de qualité. La vérification microbiologique ​et physico-chimique de l'eau a permis de voir que sur ces deux plans : la qualité de l'eau est à 100 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau.