← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Sus-Saint-Léger

Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les habitants de Sus-Saint-Léger étaient appelés à voter dans le cadre des élections municipales. Le taux de participation au premier tour des élections municipales était de 70 % alors qu'il s'élevait à 82,87 % en 2014 (baisse de -12,87 points). La participation dans le département du Pas-de-Calais a baissé en comparaison avec le scrutin précédent. Elle était de 79,21 %, contre 62,93 % cette année.

Un candidat a emporté plus de 50 % des voix et au moins 25 % des suffrages des inscrits ? Il va donc siéger au conseil municipal.

Élections municipales 2020 à Sus-Saint-Léger : qui sort gagnant au 1er tour ?

L'identité des 11 conseillers municipaux de Sus-Saint-Léger (62) est donc à présent connue dès le premier tour des élections municipales 2020. Lors du premier tour des élections municipales, c'est Pascal Citerne qui arrive en tête avec 85,55 % des votes. Thierry Dufour obtient 84,44 % des suffrages. Le résultat d'André De Cock à l'issue du premier tour lui fait emporter la troisième place avec un score de 83,33 %. En complément, ce tour a permis de révéler des personnalités favorites parmi les élus, à l'image de Yves Lieppe (79,44 %), Jessica Lieval Epouse Dillocourt (77,77 %), François Vandal (77,77 %), Sandra Desnaux (77,22 %), Céline Bocquet (73,88 %), Lydia Vanecq (70 %), Daniel Vanwelkenhuyzen (70 %) et Pascal Delannoy (67,22 %).

L'étape suivante consiste en l'élection du maire parmi les membres du conseil municipal, et par ceux-ci.

Résultats du premier tour - Sus-Saint-Léger

Abstention : 30% Participation : 70%

Résultats détaillés du tour 1

  • Pascal CITERNE, 85.55%



    Pascal CITERNE

    85.55 %

    154 votes

  • Thierry DUFOUR, 84.44%



    Thierry DUFOUR

    84.44 %

    152 votes

  • André DE COCK, 83.33%



    André DE COCK

    83.33 %

    150 votes

  • Yves LIEPPE, 79.44%



    Yves LIEPPE

    79.44 %

    143 votes

  • Jessica LIEVAL EPOUSE DILLOCOURT, 77.77%



    Jessica LIEVAL EPOUSE DILLOCOURT

    77.77 %

    140 votes

  • François VANDAL, 77.77%



    François VANDAL

    77.77 %

    140 votes

  • Sandra DESNAUX, 77.22%



    Sandra DESNAUX

    77.22 %

    139 votes

  • Céline BOCQUET, 73.88%



    Céline BOCQUET

    73.88 %

    133 votes

  • Lydia VANECQ, 70%



    Lydia VANECQ

    70 %

    126 votes

  • Daniel VANWELKENHUYZEN, 70%



    Daniel VANWELKENHUYZEN

    70 %

    126 votes

  • Pascal DELANNOY, 67.22%



    Pascal DELANNOY

    67.22 %

    121 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 352 habitants
  • 260 inscrits
  • Votants182 inscrits 70%
  • Abstentionnistes78 inscrits 30%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Jean-Luc Mélenchon : une semaine pour reprendre la main

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Sus-Saint-Léger : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont appelées les 15 mars et 22 mars 2020 à voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux lors des élections. Pour les communes ne dépassant pas 1 000 habitants, les citoyens doivent sélectionner directement leurs candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature, le principe de la liste n'existant pas dans ces villes.

Sus-Saint-Léger : qui sont les candidats aux élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats qui suivent. Céline Bocquet a bien déposé sa candidature à la mairie. On retrouve également, dans la liste des candidats, Pascal Citerne, André De Cock, Pascal Delannoy, Sandra Desnaux, Thierry Dufour, Yves Lieppe, Jessica Lieval Epouse Dillocourt, François Vandal, Lydia Vanecq et Daniel Vanwelkenhuyzen.

Il faut rappeler qu'une élection peut prendre fin au premier tour, si le candidat obtient la majorité absolue et si au moins un quart des habitants enregistrés sur les listes électorales lui ont attribué leurs votes. Dans l'éventualité d'un second tour, la majorité relative devra être remportée de façon à ce qu'un candidat soit élu et puisse accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Sus-Saint-Léger : quels sont les enjeux des Municipales ?

Durant ces élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, les résidents de Sus-Saint-Léger éliront leur nouveau conseil municipal. Les Français ou les membres d'un pays de l'Union européenne, qui s'acquittent de leurs impôts ou habitent dans la municipalité, qui ont au moins 18 ans et qui sont inscrits sur les listes électorales françaises sont priés de se rendre aux urnes pour cette élection.

Point sur les élections municipales 2014

Les municipales ont une spécificité pour les communes de moins de 1000 habitants. Les élus sont choisis via un scrutin plurinominal avec panachage, ce qui signifie que les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent aussi désigner des membres de deux listes différentes.
Le conseil municipal était formé le 23 mars 2014 : les citoyens de la ville de Sus-Saint-Léger avaient choisi dès le soir du premier tour 11 membres de celui-ci. Alors que Quentin Le Roux et Sandra Desnaux avaient obtenu les voix des Léodégardiens pour les administrer, Marc Dufour, Yves Lieppe, Élisabeth Ansquin, Pascal Delannoy mais aussi Sébastien Vaillant et Pascal Citerne étaient à leurs côtés.
Avec une liste comptant 251 noms, de nombreux électeurs sont allés aux bureaux de vote (208 d'entre eux). Cette participation s'élevait à 92,02 % lors des élections municipales de 2008. On observe ainsi facilement une forte baisse.

La tendance était-elle similaire lors des derniers scrutins ?

Les précédentes élections présidentielles ont eu lieu en 2017, et l'on comptabilise plusieurs votes depuis les dernières Municipales. Les votes de la commune de Sus-Saint-Léger au premier tour des Présidentielles, en 2017, avaient donné des résultats différents de ceux relevés sur l'ensemble du pays.
Résultats du premier tour : Marine Le Pen (Front national) de même que François Fillon (Les Républicains), en tête avec respectivement 39,22 % et 26,47 % des suffrages. Derrière, Emmanuel Macron (En marche !) a totalisé 11,27 % des votes. Il y a eu 63,78 % de voix en faveur de Marine Le Pen de la part des électeurs de Sus-Saint-Léger. 206 habitants s'étaient déplacés dans les bureaux de vote à cette occasion, soit 85,12 % des résidents de Sus-Saint-Léger, contre 88,06 % en 2012. Cette baisse du taux de participation est différente de l'évolution constatée dans le pays (-5,8 points au second tour).
Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) d'un côté, et l'Union de la Droite et du Centre de l'autre avaient respectivement emporté 45,19 % et 16,3 % des suffrages aux élections européennes 2019.

Sus-Saint-Léger : les données clefs

Les élections municipales, qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, sont l'occasion pour les habitants de Sus-Saint-Léger de désigner leurs futurs conseillers municipaux. Généralement, ce vote très local sert à prendre le pouls de la commune et repérer les questions qui sont les siennes, problématiques qui s'expliquent au travers des données socio-économiques.

Que connaît-on des individus habitant à Sus-Saint-Léger ?

Sus-Saint-Léger est une ville du Pas-de-Calais. Elle comptabilise 376 résidents. Couturelle, Coullemont ou bien Canettemont, font partie des villes qui se sont jointes à la Communauté de Communes des Campagnes de l'Artois avec Sus-Saint-Léger. La population de Sus-Saint-Léger est globalement peu âgée. La majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 17,83 % des Léodégardiens ont entre 15 et 24 ans. Aujourd'hui, à Sus-Saint-Léger, 1,61 % des habitants sont immigrés.

Revenus, emploi, logement ... Est-il possible d'associer Sus-Saint-Léger à un niveau de vie confortable ?

Les statistiques suivantes font état du marché du travail à Sus-Saint-Léger. Voici le taux d'emploi des Léodégardiens : plus de 175 habitants travaillent, c'est-à-dire 47,09 % de la population. Les ouvriers et professions intermédiaires forment 54,88 % des actifs. Le taux d'activité des femmes dans l'agglomération léodégardienne est proportionnellement moins conséquent que celui du sexe opposé. Sur 13 % de chômeurs, une majeure partie sont des femmes.
Les résidents de Sus-Saint-Léger touchaient en moyenne 18 453 € par an en 2016 – par rapport à plus de 20 000 € de revenu fiscal médian pour la France en 2014. Les Léodégardiens ont donc un niveau de vie similaire à la moyenne nationale.
Finalement, le marché immobilier est un excellent indicateur de l'attractivité d'une commune : les Léodégardiens sont-ils plutôt locataires ou bien propriétaires, habitent-ils davantage des maisons ou des appartements ? 5 % des Léodégardiens s'avèrent locataires de maison non HLM de 4 pièces et environ 4 % le sont d'une maison non HLM de 5 pièces. Un peu moins du quart des foyers est propriétaires d'une maison de 6 pièces tandis qu'ils sont environ 25 % à l'être d'une maison de 4 pièces.

Comment déterminer si Sus-Saint-Léger propose une bonne qualité de vie ?

Sus-Saint-Léger est une commune où les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. On recense 95 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la ville de Sus-Saint-Léger.
Soyez vigilant pour ce qui est de la qualité de l'air ou de l'eau : ce sont des indices de la pollution environnante. La vérification microbiologique ​et physico-chimique de l'eau a permis de voir que concernant ces deux plans : la qualité de l'eau s'avère à 100 % conforme d'après L'observatoire national de l'eau.