← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Puyol-Cazalet

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que les électeurs de Puyol-Cazalet ont été invités à voter dans le cadre des élections municipales. La participation au premier tour des municipales était cette année de 80 %. En 2014, elle s'élevait à 83,53 % (soit une baisse de -3,53 points). Le taux de participation engendré par ce scrutin à l'échelle départementale (Landes), de 62,36 %, a baissé en comparaison avec celui enregistré lors de l'élection précédente (77,79 %).

Un candidat qui obtient au moins la moitié des suffrages estimés valides et le quart des votes des inscrits sera libre de siéger au conseil municipal.

Quels candidats arrivent favoris au 1er tour des élections municipales 2020 à Puyol-Cazalet ?

Puyol-Cazalet (40) a vu l'ensemble des 11 sièges du conseil être alloué dès le premier tour des élections municipales 2020. Ce sont Alain Lailheugue et Kevin Sourbie qui se hissent en première position après le premier tour des élections municipales : ils récoltent 94,44 % des voix. Les citoyens ont choisi Jérôme Costedoat, Jacques Labenne et Jean-Pascal Proères à 93,05 % à l'issue du premier tour, en leur octroyant la troisième place. Jean-Jacques Audebert (91,66 %), Jérémy Cazaubieilh (90,27 %), Karine Pericat (88,88 %), Claudine Dupont (87,50 %), Jean-Louis Siame (86,11 %) et Didier Dutoya (79,16 %) remportent également leur siège au conseil municipal grâce à un résultat élevé.

Le ou la futur(e) maire va à présent être désigné(e) par les nouveaux membres du conseil municipal et parmi eux.

Résultats du premier tour - Puyol-Cazalet

Abstention : 20% Participation : 80%

Résultats détaillés du tour 1

  • Alain LAILHEUGUE, 94.44%



    Alain LAILHEUGUE

    94.44 %

    68 votes

  • Kevin SOURBIE, 94.44%



    Kevin SOURBIE

    94.44 %

    68 votes

  • Jérôme COSTEDOAT, 93.05%



    Jérôme COSTEDOAT

    93.05 %

    67 votes

  • Jacques LABENNE, 93.05%



    Jacques LABENNE

    93.05 %

    67 votes

  • Jean-Pascal PROÈRES, 93.05%



    Jean-Pascal PROÈRES

    93.05 %

    67 votes

  • Jean-Jacques AUDEBERT, 91.66%



    Jean-Jacques AUDEBERT

    91.66 %

    66 votes

  • Jérémy CAZAUBIEILH, 90.27%



    Jérémy CAZAUBIEILH

    90.27 %

    65 votes

  • Karine PERICAT, 88.88%



    Karine PERICAT

    88.88 %

    64 votes

  • Claudine DUPONT, 87.5%



    Claudine DUPONT

    87.5 %

    63 votes

  • Jean-Louis SIAME, 86.11%



    Jean-Louis SIAME

    86.11 %

    62 votes

  • Didier DUTOYA, 79.16%



    Didier DUTOYA

    79.16 %

    57 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 119 habitants
  • 90 inscrits
  • Votants72 inscrits 80%
  • Abstentionnistes18 inscrits 20%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

VIDEO. Un report des élections régionales en 2022 pose "des problèmes constitutionnels majeurs", selon Gérard Larcher

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Puyol-Cazalet : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises devront élire leurs nouveaux conseillers municipaux au cours des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Les communes de moins de 1 000 habitants font l'objet d'un mode de scrutin particulier, dans le sens où les électeurs ne votent pas pour une liste, mais directement pour les candidats qui ont officialisé leur candidature.

Municipales : le cru 2020 à Puyol-Cazalet

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats suivants. Jacques Labenne, qui dirige actuellement la ville de Puyol-Cazalet, se représente aux élections. Jean-Jacques Audebert a validé sa participation. Les municipales 2014 lui avaient permis de décrocher un siège au conseil municipal. Également en lice pour ces élections, Jérémy Cazaubieilh, Jérôme Costedoat, Claudine Dupont, Didier Dutoya, Alain Lailheugue, Karine Pericat, Jean-Pascal Proères, Jean-Louis Siame et Kevin Sourbie.

Pour information : pour qu'un candidat soit susceptible d'être élu au premier tour, il doit avoir atteint une majorité absolue et avoir rassemblé les votes de plus du quart des habitants inscrits sur les listes électorales. Si second tour il y a, celui-ci doit avoir obtenu une majorité relative afin d'être élu et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Puyol-Cazalet : quels sont les enjeux des Municipales ?

Puyol-Cazalet disposera d'un nouveau conseil municipal, à l'occasion des élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Si vous remplissez les critères suivants, il vous sera possible d'aller voter : être majeur, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE, être présent sur les listes électorales françaises et payer ses impôts ou habiter dans la commune concernée.

Mise en contexte de ces Municipales : zoom sur 2014

Les municipales ont une spécificité pour les communes de moins de 1000 habitants. Les élus sont choisis par l'intermédiaire d'un scrutin plurinominal avec panachage, c'est-à-dire que les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent également choisir des candidats de deux listes différentes.
Le jour du 23 mars 2014, les élections ont permis à 11 membres de prendre place au conseil municipal de Puyol-Cazalet, dès le soir du premier tour. Alexandre Proeres, Alain Lailheugue, Jean-Jacques Audebert, Didier Dutoya mais aussi Patricia Parrot et Jean-Pascal Proeres étaient aux côtés de Karine Pericat, Jérémy Cazaubieilh, Jacques Labenne, Claudine Dupont et Jérôme Costedoat. Ils avaient été désignés par les Puyolais pour les administrer.
Une tendance est ressortie à l'issue des élections : de nombreux électeurs (71 participants pour 85 inscrits) sont allés glisser leur vote dans l'urne. Ce taux de participation indique une forte baisse par rapport aux Municipales de 2008 où il atteignait 94,32 %.

La même évolution s'est-elle affirmée aux derniers scrutins ?

Plusieurs élections, dont, notamment, les Présidentielles en 2017, se sont déroulées depuis les précédentes Municipales. À Puyol-Cazalet, les résultats recensés au premier tour des élections présidentielles de 2017 se sont avérés être très similaires à ce qui a été déclaré dans toute la France.
On notera plusieurs candidats bien placés au premier tour : Emmanuel Macron (En marche !, 32,47 % des suffrages), mais également François Fillon (Les Républicains, 24,68 %), devant Marine Le Pen (Front national, 18,18 % des voix). Les citoyens de Puyol-Cazalet ont tranché : 71,43 % des voix vers Emmanuel Macron au second tour. Notons que la baisse de la participation entre 2017 et 2012 est assez similaire à ce qui a été enregistré dans le pays (une participation en baisse de -5,8 points) : les habitants de Puyol-Cazalet étaient en effet 88,89 % à voter en 2012 et 83,72 % en 2017.
20,37 % pour Renaissance (soutenue par La République en Marche), 24,07 % pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) : tels étaient les résultats des élections européennes 2019.

Puyol-Cazalet : les informations clefs

Les 15 et 22 mars se déroulent les élections municipales en France. C'est donc l'occasion la plus indiquée de se rendre compte de la condition socio-économique dans la municipalité de Puyol-Cazalet.

De quels horizons viennent les résidents de Puyol-Cazalet ?

En termes de démographie, Puyol-Cazalet, un petit village des Landes, compte 108 habitants. Bas-Mauco, Sarraziet ou Payros-Cazautets, font partie des villes qui ont rejoint la Communauté de Communes Chalosse Tursan aux côtés de Puyol-Cazalet. Les résidents sont peu âgés : la majorité des Puyolais a entre 25 et 54 ans même si 28,33 % des résidents ont entre 55 et 64 ans.

Comment pourrait-on caractériser le niveau de vie sur la ville de Puyol-Cazalet ?

Les données suivantes offrent le portrait des actifs à Puyol-Cazalet. Environ 48 Puyolais déclarent être en poste – soit 43,93 % de la population. Les employés et agriculteurs exploitants représentent 60 % de la population active. Plus de 4 % des Puyolais sont en demande d'emploi, dont, plus de la moitié sont des hommes.
Les chiffres indiquent que le revenu fiscal médian est de 21 674 € par an à Puyol-Cazalet. Une donnée similaire au revenu médian de 2014 en France, qui s'élevait à 20 000 €.
Finalement, le marché immobilier reste un très bon indicateur de l'attractivité d'une ville : les Puyolais sont-ils plutôt locataires ou bien propriétaires, habitent-ils davantage des maisons ou des appartements ? Les habitants louent plus volontiers les maisons non HLM de 4 pièces (environ 4 %) ainsi que les maisons meublées de 2 pièces (environ 2 %). Les résidents de Puyol-Cazalet sont 40 % à être propriétaires d'une maison de 6 pièces et 20 % à posséder une maison de 5 pièces.

Niveau établissements scolaires, hôpitaux et cadre... Fait-il bon vivre à Puyol-Cazalet ?

Pour répondre aux besoins des résidents de Puyol-Cazalet, il est clair que les infrastructures manquent un peu, si on considère les équipements essentiels à la qualité de vie (hôpitaux, gares, écoles...). On recense 15 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la commune de Puyol-Cazalet.
Un cadre de vie sain veut dire une faible pollution. Des indices peuvent vous informer à ce sujet. L'eau répond-elle aux exigences de qualité ? L'observatoire national de l'eau annonce qu'à Puyol-Cazalet, l'eau est à 100 % conforme tant au niveau microbiologique que physico-chimique.