Résumé du premier tour

Les électeurs de Corre sont allés voter pour les élections municipales du 15 mars 2020. Au 1er tour des élections municipales, 54,23 % des citoyens étaient allés aux bureaux de vote. Un chiffre en baisse (-23,55 points) par rapport à 2014, où ils étaient 77,78 % à avoir voté. La participation suscitée par cette élection à l'échelle départementale (Haute-Saône), de 66,86 %, a baissé en comparaison avec celle enregistrée au scrutin précédent (79,63 %).

Pour devenir membre du conseil municipal, un candidat doit réaliser les scores suivants : plus de 50 % des votes et au moins le quart des voix des inscrits.

Élections municipales 2020 à Corre : quels sont les résultats du 1er tour ?

Les 15 sièges du conseil municipal de Corre (70) ont donc déjà été assignés dès le premier tour des municipales 2020. Lors du premier tour des élections municipales, François Cholley obtient 85,31 % des votes. 83,73 % des électeurs ont choisi d'appuyer Laurence Gouhenant. Jérôme Gouhenant a obtenu un résultat qui le place en troisième position (83,33 %). À la suite de ce tour, les candidats tels que Nicolas Monney (80,55 %), Daniel Darbak (76,98 %), José Dufour (76,98 %), Frédéric Happel (75 %), Gaëlle Métris (75 %), Gérard Bouchain (74,60 %), Marie Vallier-Savine (72,61 %), Dominique Masclin (71,42 %), Brigitte Maillot (71,03 %), Jean-Pierre Kerrio (70,23 %), Céline Dormoy (69,84 %) et Christine Litzler (63,09 %) sortent également gagnants du fait de leur résultat élevé.

Parmi les habitants de ce village, 0,76 % ont déposé un bulletin blanc. De plus, plusieurs bulletins de vote - 3,42 % précisément - étaient nuls.

Le ou la futur(e) maire va à présent être élu(e) par les nouveaux conseillers municipaux et dans leurs rangs.

Résultats du premier tour - Corre

Abstention : 45.77% Participation : 54.23%

Résultats détaillés du tour 1

  • François CHOLLEY, 85.31%



    François CHOLLEY

    85.31 %

    215 votes

  • Laurence GOUHENANT, 83.73%



    Laurence GOUHENANT

    83.73 %

    211 votes

  • Jérôme GOUHENANT, 83.33%



    Jérôme GOUHENANT

    83.33 %

    210 votes

  • Nicolas MONNEY, 80.55%



    Nicolas MONNEY

    80.55 %

    203 votes

  • Daniel DARBAK, 76.98%



    Daniel DARBAK

    76.98 %

    194 votes

  • José DUFOUR, 76.98%



    José DUFOUR

    76.98 %

    194 votes

  • Frédéric HAPPEL, 75%



    Frédéric HAPPEL

    75 %

    189 votes

  • Gaëlle MÉTRIS, 75%



    Gaëlle MÉTRIS

    75 %

    189 votes

  • Gérard BOUCHAIN, 74.6%



    Gérard BOUCHAIN

    74.6 %

    188 votes

  • Marie VALLIER-SAVINE, 72.61%



    Marie VALLIER-SAVINE

    72.61 %

    183 votes

  • Dominique MASCLIN, 71.42%



    Dominique MASCLIN

    71.42 %

    180 votes

  • Brigitte MAILLOT, 71.03%



    Brigitte MAILLOT

    71.03 %

    179 votes

  • Jean-Pierre KERRIO, 70.23%



    Jean-Pierre KERRIO

    70.23 %

    177 votes

  • Céline DORMOY, 69.84%



    Céline DORMOY

    69.84 %

    176 votes

  • Christine LITZLER, 63.09%



    Christine LITZLER

    63.09 %

    159 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 589 habitants
  • 485 inscrits
  • Votants263 inscrits 54.23%
  • Abstentionnistes222 inscrits 45.77%
  • Votes blancs2 inscrits 0.76%

Article à la une des élections

Puy-de-Dôme : la commune d'Esteil est toujours sans maire

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Corre : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement du conseil municipal dans toutes les communes françaises se tiendra les 15 mars et 22 mars 2020. Si votre commune comptabilise moins de 1000 habitants, vous pourrez alors directement élire vos candidats, parmi ceux dont la candidature a été officiellement reconnue.

À Corre, qui devons-nous attendre comme candidats aux Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats suivants. La mairie de Corre, tenue par Christine Litzler, voit sa maire se présenter à sa réélection. Gérard Bouchain se présente aux élections. Aux élections municipales 2014 où il s'était présenté, il avait accédé à un siège au conseil municipal. Dans la course également pour les prochaines élections, François Cholley, Daniel Darbak, Céline Dormoy, José Dufour, Jérôme Gouhenant, Laurence Gouhenant, Frédéric Happel, Jean-Pierre Kerrio, Brigitte Maillot, Dominique Masclin, Gaëlle Métris, Nicolas Monney et Marie Vallier-Savine.

Pour rappel : au premier tour, les candidats ont la possibilité d'être élus à condition d'obtenir une majorité absolue et d'avoir reçu les votes de plus du quart des électeurs enregistrés sur les listes. Dans l'hypothèse d'un second tour, ils doivent atteindre une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Corre : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les citoyens de Corre se rendront aux urnes, les 15 et 22 mars 2020, pour désigner le nouveau conseil municipal, lors des élections municipales 2020. Cette élection est ouverte aux Français ou aux ressortissants d'un pays de l'UE. Il faut aussi être majeur, inscrit sur les listes électorales françaises et habiter ou s'acquitter de ses impôts dans la ville correspondante.

Comment ont changé les tendances depuis les précédentes Municipales (2014) ?

Vous résidez dans une commune de moins de 1000 habitants ? Lors de ces municipales, vous serez en mesure de voter pour plusieurs membres en même temps, et également de choisir des candidats de deux listes différentes. Il s'agit donc d'un scrutin plurinominal avec panachage.
Le conseil municipal était constitué le 23 mars 2014 : les électeurs de la commune de Corre avaient désigné dès le soir du premier tour 15 membres de ce dernier. Avec Christine Litzler, Françoise Taverne, Jérôme Gouhenant, Thierry Don mais aussi Daniel Hauty et Francois Cholley, Jacques Coppey et Gérard Bouchain ont eu les faveurs des Corréens pour les administrer.
D'assez nombreux votants ont placé un bulletin dans l'urne : 383 d'entre eux ont fait le déplacement parmi les 495 inscrits, ce qui représente une forte hausse du taux de participation depuis 2008 (74,49 % à l'issue des dernières Municipales).

Les précédentes élections ont-elles obtenu le même résultat ?

On note qu'il y a eu plusieurs scrutins depuis les élections municipales, et que les dernières Présidentielles datent de 2017. À Corre, les votes recensés au premier tour des élections présidentielles de 2017 se sont avérés être différents de ce qui a été enregistré dans toute la France.
Emmanuel Macron (En marche !) s'est placé derrière ses rivaux au premier tour avec 14,81 % des suffrages. Marine Le Pen (Front national) ainsi que François Fillon (Républicains), pour leur part, ont emporté 41,3 % et 20,78 % des votes. Marine Le Pen a été élue par les résidents de Corre qui l'ont choisie à 58,97 %. En 2012, 81,25 % des habitants de Corre avaient participé au second tour des élections présidentielles, contre 398 en 2017 (soit 80,4 %). Au niveau de la France en 2012, on observait une diminution de -5,8 points entre ces deux années, soit une évolution assez différente.
Parmi les bons résultats aux élections européennes de 2019, on peut citer Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (41,63 %) et La République en Marche avec Renaissance (19,31 %).

Quelques informations sur Corre

Les 15 et 22 mars se tiennent les élections municipales dans le pays. C'est donc le moment le plus indiqué de se rendre compte de la situation socio-économique dans la commune de Corre.

Quoi dire sur les habitants vivant à Corre ?

Corre est une ville de Haute-Saône, accueillant 596 résidents. Elle est grande de. Aux côtés de Corre, on retrouve Molay, Villars-le-Pautel ou bien Fouchécourt. Ces dernières comptent parmi les communes qui forment la Communauté de Communes des Hauts du Val de Saône. Les Corréens sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans et 27,52 % ont entre 55 et 64 ans). Le nombre des habitants issus de l'immigration est assez important (7,84 %).

Revenus, emploi, immobilier ... Est-il possible d'associer Corre à un niveau de vie confortable ?

Pour présenter une vision complète du marché de l'emploi à Corre, les données qui suivent sont essentielles. Les résidents de la commune sont en majeure partie des employés et ouvriers. On estime qu'ils représentent 76,47 % des 261 Corréens en activité (les actifs constituent quant à eux 44,59 % de la population). Les femmes sont plus impactées par le chômage dans l'agglomération corréenne. En effet, sur plus de 15 % de chômeurs, une majeure partie sont des femmes.
Les chiffres indiquent qu'en termes de niveau de vie Corre est similaire à la moyenne nationale. Les revenus moyens des Corréens s'élèvent à 18 647 € par an en 2016. Le revenu médian en France atteignait environ 20 000 € en 2014.
Vente, locations, surfaces... sont des marqueurs sûrs du marché immobilier d'une ville. Qu'en est-il à Corre ? Sur le marché du logement corréen, les logements les plus loués sont les maisons non HLM de 3 pièces (plus de 3 %) ainsi que les appartements HLM de 4 pièces (moins de 4 %). Les résidents de Corre sont environ 21 % à être propriétaires d'une maison de 6 pièces et presque 21 % à posséder une maison de 5 pièces.

Corre : y vit-on bien ?

La qualité de vie dans une ville s'évalue, notamment, au nombre d'équipements et infrastructures proposés à la population. Ceux-ci sont assez nombreux à Corre. On compte, dans la ville, peu de familles (par rapport au nombre total de résidents), avec 79 enfants, âgés de ​0 à 15 ans ainsi que ​ 1 établissement scolaire.
Soyez prudent concernant la qualité de l'air ou de l'eau : ce sont des indices de la pollution environnante. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on sait que la qualité de l'eau se révèle 100 % conforme tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.