← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Martot

Résumé du premier tour

Les habitants de Martot ont fait le déplacement le 15 mars 2020 pour voter aux élections municipales. Lors du 1er tour des élections municipales, 63,03 % des électeurs s'étaient rendus aux urnes. Le taux de participation est donc en baisse (-22,08 points) au regard de 2014, puisqu'il était à l'époque de 85,11 %. La mobilisation des citoyens de l'Eure a baissé par rapport à l'élection précédente (69,03 % contre 51,20 % cette année).

Avec plus de 50 % des voix et le quart des votes des inscrits, un candidat obtient le statut de conseiller municipal de façon automatique.

Quels candidats les électeurs de Martot ont-ils privilégiés lors du premier tour des élections municipales 2020 ?

À Martot (27), les 15 sièges du conseil ont donc déjà été attribués dès le 1er tour des élections municipales 2020. Les citoyens ont plébiscité Marjorie Labiffe au 1er tour des élections municipales : elle arrive en première place avec 83,56 % des suffrages. On retiendra un résultat de 82,64 % pour Guillaume Labiffe. Avec 82,19 % des votes en sa faveur, Hélène Gandossi est en troisième position du classement. Avec leur score élevé, Sébastien Delmotte (81,27 %), Sabine Steenstrup (78,53 %), Daniel Clousier (78,08 %), François Charlier (77,62 %), Flavien Barbier (77,16 %), Agnès Largeau (76,71 %), Didier Blondel (75,79 %), Michel Quenneville (75,79 %), Jean-Paul Combes (75,34 %), Franca Drouet (73,51 %), Stéphanie Tassery (71,23 %) et Maurice Duruflé (69,40 %) font partie des gagnants de ce tour.

Les nouveaux conseillers municipaux ayant été désignés, ils sont maintenant conviés à choisir – dans leurs rangs – celui ou celle qui deviendra maire de la commune.

Résultats du premier tour - Martot

Abstention : 36.97% Participation : 63.03%

Résultats détaillés du tour 1

  • Marjorie LABIFFE, 83.56%



    Marjorie LABIFFE

    83.56 %

    183 votes

  • Guillaume LABIFFE, 82.64%



    Guillaume LABIFFE

    82.64 %

    181 votes

  • Hélène GANDOSSI, 82.19%



    Hélène GANDOSSI

    82.19 %

    180 votes

  • Sébastien DELMOTTE, 81.27%



    Sébastien DELMOTTE

    81.27 %

    178 votes

  • Sabine STEENSTRUP, 78.53%



    Sabine STEENSTRUP

    78.53 %

    172 votes

  • Daniel CLOUSIER, 78.08%



    Daniel CLOUSIER

    78.08 %

    171 votes

  • François CHARLIER, 77.62%



    François CHARLIER

    77.62 %

    170 votes

  • Flavien BARBIER, 77.16%



    Flavien BARBIER

    77.16 %

    169 votes

  • Agnès LARGEAU, 76.71%



    Agnès LARGEAU

    76.71 %

    168 votes

  • Didier BLONDEL, 75.79%



    Didier BLONDEL

    75.79 %

    166 votes

  • Michel QUENNEVILLE, 75.79%



    Michel QUENNEVILLE

    75.79 %

    166 votes

  • Jean-Paul COMBES, 75.34%



    Jean-Paul COMBES

    75.34 %

    165 votes

  • Franca DROUET, 73.51%



    Franca DROUET

    73.51 %

    161 votes

  • Stéphanie TASSERY, 71.23%



    Stéphanie TASSERY

    71.23 %

    156 votes

  • Maurice DURUFLÉ, 69.4%



    Maurice DURUFLÉ

    69.4 %

    152 votes

  • Daniel LAFFILLÉ, 36.07%



    Daniel LAFFILLÉ

    36.07 %

    79 votes

  • Valentin PICARD, 18.72%



    Valentin PICARD

    18.72 %

    41 votes

  • Hadrien PICARD, 16.89%



    Hadrien PICARD

    16.89 %

    37 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 573 habitants
  • 357 inscrits
  • Votants225 inscrits 63.03%
  • Abstentionnistes132 inscrits 36.97%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Ils ont fait l'actu. Bruno Fortier, maire de Crépy-en-Valois, première commune confinée à cause du coronavirus : "il reste beaucoup d'amertume"

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Martot : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont organisées pour renouveler le conseil municipal des communes françaises. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il sera question d'élire non pas une liste, contrairement aux villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant déposé leur candidature.

Qui se présente à Martot aux élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats qui suivent. La ville de Martot, tenue par François Charlier, voit celui-ci candidater à sa réélection. Flavien Barbier se présente également. Depuis les élections municipales 2014, il siège d'ores et déjà au conseil municipal. Parmi les candidats retenus, on retrouve également Didier Blondel, Daniel Clousier, Jean-Paul Combes, Sébastien Delmotte, Franca Drouet, Maurice Duruflé, Hélène Gandossi, Guillaume Labiffe, Marjorie Labiffe, Daniel Laffillé, Agnès Largeau, Hadrien Picard, Valentin Picard, Michel Quenneville, Sabine Steenstrup et Stéphanie Tassery.

Pour rappel : il peut arriver pour les candidats d'être élus au premier tour s'ils atteignent une majorité absolue, mais à condition que plus d'un quart des administrés inscrits sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour le second tour hypothétique, les candidats doivent recevoir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Martot ?

Qui sera élu au conseil municipal de la commune de Martot ? Verdict à la fin des élections municipales 2020, qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Quels critères doit-on remplir pour voter à ces élections ? Il faut être majeur, habiter ou s'acquitter de ses impôts dans la commune, être inscrit sur les listes électorales et être français ou membre de l'Union européenne.

En 2014 se déroulaient les dernières élections municipales : qu'en retenir ?

Dans les villes de moins de 1000 habitants, les élections municipales prennent l'aspect d'un scrutin plurinominal avec panachage. Autrement dit, les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent également désigner des candidats de deux listes différentes.
23 mars 2014 : les résidents de Martot avaient choisi 15 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Les candidats Maurice Durufle et Guillaume Labiffe, avec Hélène Gandossi, Daniel Laffille, Flavien Barbier, Jean-Paul Combes mais aussi Sébastien Delmotte et François Charlier à leurs côtés, étaient chargés, par les Martotais, de diriger la municipalité.
Le résultat des élections a permis de constater que 256 votants se sont rendus à leur bureau de vote, sur 329 personnes inscrites sur les listes. De fait, de nombreuses personnes ont exprimé leur opinion politique. Ce taux de participation indique une hausse en comparaison de celui des Municipales de 2008 : il affichait cette année-là 78,95 %.

Une évolution identique à d'autres élections ?

Plusieurs scrutins se sont tenus depuis les précédentes élections municipales. Les élections présidentielles ont ainsi eu lieu en 2017. En comparant aux scores au niveau de la France, les voix des citoyens de Martot étaient différentes de celles du reste des citoyens français au moment du premier tour des précédentes Présidentielles.
Durant le premier tour, ce sont d'abord Marine Le Pen (Front national) puis François Fillon (Les Républicains) qui ont fini en tête avec respectivement 28,17 % et 23,24 % des votes exprimés, suivis de près par Emmanuel Macron (En marche !) qui a récolté 21,13 % des suffrages. Au second tour, 59,24 % des électeurs de Martot ont voté pour Emmanuel Macron. À noter : la participation était de 82,39 %.
Lors des Européennes 2019, la liste La République en Marche avec Renaissance (24,19 % des voix) se classe après Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (29,03 %).

Quelques informations sur Martot

Avant les élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, jetons un œil aux données socio-économiques locales.

Comment qualifierait-on la population habitant à Martot ?

La commune de Martot compte 573 âmes. C'est une ville de l'Eure. Martot fait partie de la Communauté d'Agglomération Seine Eure, une organisation transfrontalière. Elle permet de la joindre à des villes comme Incarville, Quatremare ou également La Haye-le-Comte. Les résidents sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans), même si 23,57 % des habitants ont entre 55 et 64 ans. La part de l'immigration s'avère peu importante à Martot, avec 3,63 % des résidents.

Comment qualifier le niveau de vie dans la commune de Martot ?

Les données suivantes font état du marché du travail à Martot. 53,07 % des Martotais sont des employés et professions intermédiaires. La ville connaît un taux d'emploi de 37,60 %, répertoriant près de 212 actifs. Une majeure partie des chômeurs issus de la population martotaise en âge d'avoir une activité professionnelle sont des femmes. Les chômeurs représentent 5 % de la population.
Les Martotais touchent un revenu plus élevé que la moyenne nationale (environ 20 000 € par an en France en 2014, versus 23 953 € par an à Martot en 2016).
Le marché immobilier d'une commune est souvent considéré comme un indicateur adéquat du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont alors le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou bien la surface de ceux-ci. Les habitants louent plus volontiers les maisons non HLM de 6 pièces (5 %) ainsi que les maisons non HLM de 5 pièces (plus de 3 %). Dans quoi investissent les Martotais pour être propriétaires ? Ils s'avèrent presque 25 % à choisir une maison de 5 pièces et un peu plus du tiers une maison de 6 pièces.

Comment qualifier le cadre de vie au sein de la ville de Martot ?

Différents chiffres sont à disposition pour estimer la qualité de vie dans une commune. Parmi ceux-ci, on trouve le nombre d'infrastructures rapporté au nombre d'habitants au kilomètre carré. Cet indicateur est parfait pour comprendre la capacité de la ville à répondre aux attentes de ses résidents. À Martot, les équipements manquent un peu. Avec 95 enfants (de 0 à 15 ans), il est clair que les familles sont assez nombreuses dans la commune en comparaison avec son nombre total d'habitants. On y compte 1 établissement scolaire.
L'agencement du territoire et les services publics sont des facteurs à prendre en compte pour le choix d'un lieu de vie. La pollution également. L'indice de qualité de l'air dans votre commune s'élève à 3,10 en moyenne sur l'année. Ce dernier est mesuré grâce à différents niveaux de pollution : le dioxyde de soufre, l'ozone, le dioxyde d'azote ainsi que les poussières. D'après L'observatoire national de l'eau, la ​qualité de l'eau s'avère ​à 100 % ​conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique​.