← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Dangers

Résumé du premier tour

Le 15 mars 2020, les habitants de Dangers sont allés voter pour les élections municipales. Le premier tour des élections municipales avait réuni 63,99 % des citoyens en 2014. Ils étaient, cette année, 64,05 % à avoir voté (ce qui équivaut à une très légère hausse de 0,06 point). La participation dans le département de l'Eure-et-Loir a baissé par rapport à la précédente élection : 68,75 % contre 51,44 % cette année.

Un siège au conseil municipal est octroyé de façon automatique à un candidat s'il a atteint le résultat qui suit : plus de la moitié des suffrages et au moins 25 % des voix des inscrits.

Dangers : quels sont les scores du premier tour des élections municipales 2020 ?

À Dangers (28), la totalité des 11 sièges à pourvoir a donc déjà été attribuée dès le premier tour des élections municipales 2020. En tête du 1er tour des élections municipales, Ellen Challab récolte 74,19 % des votes. 70,43 % des électeurs ont choisi de soutenir Séraphin D'Aguiar. Les électeurs ont choisi Annie Renard à 69,89 % à l'issue du premier tour, en lui attribuant la troisième place. Elisabeth Lebeau-Corbonnois (68,27 %), Sandrine Rosse (66,12 %), Benoît Petit (65,59 %), Denis Doucet (65,05 %), Arnaud Robveille (61,82 %), Caroline Trebouet (59,13 %), André Bellamy (58,60 %) et Rémy Morizeau (56,98 %) ont été plébiscités par les habitants, comme en atteste leur résultat assez élevé.

Dans ce hameau, des bulletins blancs (0,51 %) ont été comptabilisés. En outre, plusieurs votes (4,59 %) n'ont pas pu être pris en compte.

Le futur maire doit maintenant être élu par et parmi les conseillers municipaux.

Résultats du premier tour - Dangers

Abstention : 35.95% Participation : 64.05%

Résultats détaillés du tour 1

  • Ellen CHALLAB, 74.19%



    Ellen CHALLAB

    74.19 %

    138 votes

  • Séraphin DE AGUIAR, 70.43%



    Séraphin DE AGUIAR

    70.43 %

    131 votes

  • Annie RENARD, 69.89%



    Annie RENARD

    69.89 %

    130 votes

  • Elisabeth LEBEAU-CORBONNOIS, 68.27%



    Elisabeth LEBEAU-CORBONNOIS

    68.27 %

    127 votes

  • Sandrine ROSSE, 66.12%



    Sandrine ROSSE

    66.12 %

    123 votes

  • Benoît PETIT, 65.59%



    Benoît PETIT

    65.59 %

    122 votes

  • Denis DOUCET, 65.05%



    Denis DOUCET

    65.05 %

    121 votes

  • Arnaud ROBVEILLE, 61.82%



    Arnaud ROBVEILLE

    61.82 %

    115 votes

  • Caroline TREBOUET, 59.13%



    Caroline TREBOUET

    59.13 %

    110 votes

  • André BELLAMY, 58.6%



    André BELLAMY

    58.6 %

    109 votes

  • Rémy MORIZEAU, 56.98%



    Rémy MORIZEAU

    56.98 %

    106 votes

  • Bernard BODIN, 53.76%



    Bernard BODIN

    53.76 %

    100 votes

  • Evelyne ARRONDEAU, 52.15%



    Evelyne ARRONDEAU

    52.15 %

    97 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 424 habitants
  • 306 inscrits
  • Votants196 inscrits 64.05%
  • Abstentionnistes110 inscrits 35.95%
  • Votes blancs1 inscrits 0.51%

Article à la une des élections

Présidentielle 2022 : le candidat d'EELV sera désigné avant la fin septembre 2021

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Dangers : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020, le conseil municipal devra être renouvelé dans toutes les communes françaises. Petite particularité pour les communes de moins de 1 000 habitants : pour se présenter aux élections, il n'est pas nécessaire de constituer une liste. Ainsi les citoyens votent directement pour leurs candidats.

Dangers : qui sont les candidats aux élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats qui suivent. Evelyne Arrondeau se présente. Depuis les élections municipales 2014, elle siège d'ores et déjà au conseil municipal. Parmi les candidats retenus, on retrouve également André Bellamy, Bernard Bodin, Ellen Challab, Séraphin D'Aguiar, Denis Doucet, Elisabeth Lebeau-Corbonnois, Rémy Morizeau, Benoît Petit, Annie Renard, Arnaud Robveille, Sandrine Rosse et Caroline Trebouet.

Concernant le premier tour, précisons que les candidats peuvent être élus s'ils obtiennent une majorité absolue, à la condition que plus du quart des habitants enregistrés sur les listes se soient exprimés en leur faveur. Quant au second tour, s'il a lieu, les candidats doivent remporter une majorité relative afin d'être élus et ainsi prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Dangers ?

Lors des élections municipales 2020, le conseil municipal sera choisi, les 15 et 22 mars 2020, par les électeurs de la municipalité de Dangers. Pour participer à ces élections, avoir atteint la majorité est une condition nécessaire. D'autres critères sont à réunir pour prendre part au suffrage : on doit être inscrit sur les listes électorales françaises, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'Union européenne et résider ou s'acquitter de ses impôts dans la commune dont il est question.

Bilan des élections municipales de 2014

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui s'applique, lors de ces élections municipales, aux communes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs choisissent plusieurs membres en même temps et peuvent aussi voter pour des candidats de deux listes différentes.
Le 23 mars 2014, les élections ont offert la possibilité à 11 membres de prendre place au conseil municipal de Dangers, dès le soir du premier tour. Paul Arnaud, Evelyne Arrondeau et Sonia Dahuron avaient pour devoir d'administrer les Dangeois. Ils étaient accompagnés par Elisabeth Lebeau-Corbonnois, Seraphin D'Aguiar, Dorothee Gentil D'Aguiar, Bernard Bodin mais aussi Philippe Tranchant et Jean-François Morizeau.
On compte 199 électeurs pour 311 présents sur les listes électorales. On observe ici une forte baisse du taux de participation lorsque l'on fait un comparatif avec celui de 2008 (73,58 %) aux précédentes élections municipales.

Cette évolution est-elle née lors des dernières élections ?

2017 : c'est la date des précédentes Présidentielles, tandis que les dernières Municipales ont vu plusieurs scrutins dans l'intervalle. À Dangers, les habitants de la ville ont voté au premier tour des élections présidentielles, en 2017, et leur choix a été identique à ce qui a été recensé au niveau du pays.
D'une part, Emmanuel Macron (En marche !) ainsi que Marine Le Pen (Front national) ont réalisé de bons chiffres au premier tour, avec 28,95 % et 22,93 % des votes. François Fillon (Républicains) s'est, d'autre part, classé derrière, avec 18,42 % seulement. Emmanuel Macron a finalement été élu par les résidents de Dangers, avec 61,47 % des voix. À Dangers, 81,73 % des citoyens avaient fait le déplacement pour ces dernières élections (255 votants), contre 87,54 % en 2012.
Lors des Européennes 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (26,78 % des voix) se classe après Renaissance (soutenue par La République en Marche) (27,32 %).

Dangers : les données clefs

Précision sur les élections municipales 2020 des 15 et 22 mars à Dangers. L'environnement socio-économique (écologie, mobilité, sécurité, accès aux soins...) est un bon marqueur à prendre en compte concernant la situation dans la municipalité.

Pour mieux cerner le profil des habitants de Dangers

Avec 432 résidents, Dangers est un hameau d'Eure-et-Loir. Cette ville fait également partie de la Communauté d'Agglomération Chartres Métropole qui regroupe des communes telles que Bourdinière-Saint-Loup, Vitray-en-Beauce ou bien Gasville-Oisème. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et les résidents entre 55 et 64 ans représentent 18,68 % de la population. Les habitants sont en conséquence peu âgés. La proportion des résidents immigrés est peu élevée (3,94 %).

Activité, logement, revenus... Comment vivent les résidents de Dangers ?

Les chiffres suivants font état du marché de l'emploi à Dangers. Les ouvriers et professions intermédiaires sont les catégories majoritaires au sein de la population active à Dangers. 219 Dangeois sont en poste (51,39 % de la population) et 58,33 % des travailleurs ont l'un de ces statuts. Plus de la moitié des chômeurs issus de la population dangeoise en âge de travailler sont des hommes. Les chômeurs constituent plus de 10 % de la population.
Les Dangeois bénéficient d'un niveau de vie plus élevé que la moyenne nationale, avec un revenu fiscal médian de 23 364 € en 2016, contre plus de 20 000 € en France au cours de l'année 2014.
Vente, locations, surfaces... sont des indicateurs efficaces du marché immobilier d'une ville. Qu'en est-il à Dangers ? Côté location, on répertorie 5 % de maisons HLM de 4 pièces et environ 2 % de maisons HLM de 5 pièces qui sont habitées par des locataires. L'achat des propriétaires se porte sur les maisons de 6 pièces avec un peu plus du tiers des cas face à 32 % pour les maisons de 5 pièces.

Que dire de la qualité de vie à Dangers ?

Dangers est une commune où les infrastructures (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. On recense 95 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la commune de Dangers. Cela montre donc qu'un assez grand nombre de familles y vivent si on met ce chiffre à côté du nombre total d'habitants. Et pour les plus jeunes, on trouve 1 établissement scolaire.
Dangers reste une ville peu polluée. Intéressons-nous à la qualité de l'air à Dangers. Selon l'indice Atmo, l'indice de qualité de l'air à Dangers s'élève à 4,06. Ce dernier est calculé à partir des niveaux de pollution : le dioxyde d'azote, le dioxyde de soufre, l'ozone ainsi que les poussières. Qu'en est-il de la qualité de l'eau ? Elle se révèle à 100 % conforme tant au niveau microbiologique que physico-chimique​ d'après L'observatoire national de l'eau.