Résultats législatives : à Marseille, Jean-Luc Mélenchon réussit son pari face à la candidate macroniste

Le leader de La France insoumise a été élu député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône face à la candidate de La République en marche, Corinne Versini. Le député socialiste sortant, Patrick Mennucci, avait été éliminé dès le premier tour.

Jean-Luc Mélenchon à la sortie d\'un débat télévisé à Marseille, le 7 juin 2017.
Jean-Luc Mélenchon à la sortie d'un débat télévisé à Marseille, le 7 juin 2017. (MAXPPP)

Il a réussi son pari. Le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a été élu dimanche 18 juin député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Une victoire qui redore le bilan de son mouvement aux élections législatives.

>> Suivez les derniers résultats des législatives dans notre direct

Le contexte

Porté par des sondages favorables, le député européen a toujours été favori face à la candidate de La République en marche, Corinne Versini, et le député socialiste sortant, Patrick Mennucci. Le premier tour, qui l'a vu distancer la première de douze points, et éliminer purement et simplement le second, a confirmé son statut. Jean-Luc Mélenchon a même bénéficié durant l'entre-deux-tours du soutien de la suppléante de Patrick Mennucci, Nasséra Benmarnia. "Je ne peux pas me résigner à ce que cette circonscription bascule à droite", avait-elle déclaré sur franceinfo, dans une allusion à une possible victoire de la candidate macroniste.

Le résultat 

Les résultats définitifs n'ont pas encore été annoncés dans cette circonscription.

>> Découvrez les résultats complets dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône

La réaction

Jean-Luc Mélenchon a évoqué une "bonne nouvelle". "Le peuple français dispose à l'Assemblée nationale d'un groupe La France insoumise", qui sera "discipliné, offensif", a-t-il affirmé, ajoutant que "tous ceux qui veulent le rejoindre sont les bienvenus".

L'avenir

Jean-Luc Mélenchon est désormais député. Première conséquence, liée à l'interdiction du cumul des mandats : il va devoir quitter le Parlement européen, où il était élu depuis 2009.

Quel pourrait être son rôle à l'Assemblée ? Jean-Luc Mélenchon va sans doute essayer de prendre les rênes d'un groupe parlementaire réunissant les élus de La France insoumise et du Parti communiste. A défaut de pouvoir bloquer une loi, l'orateur qu'est Jean-Luc Mélenchon pourra ainsi se servir de l'Assemblée comme d'une tribune, où il ne manquera jamais une occasion de s'en prendre vigoureusement à l'exécutif, notamment lors des questions au gouvernement retransmises à la télévision. 

Fort d'une popularité retrouvée — selon le baromètre Kantar Sofres de juin, 41% des Français aimeraient le voir jouer un rôle important dans les mois et années à venir —, Jean-Luc Mélenchon va devoir préparer la suite qu'il entend donner à La France insoumise. Quelques jours avant le premier tour, il confiait dans le magazine Society "réfléchir encore" à l'avenir du mouvement. Son objectif, en tout cas, reste de faire de La France insoumise la principale force d'opposition à Emmanuel Macron et à sa majorité. Reste à savoir par quel moyen.