Carte Législatives 2022 : insoumis, écolos, communistes, socialistes… Qui portera les couleurs de l'union de la gauche dans votre circonscription ?

Les différents partis de gauche se sont mis en ordre de bataille pour former un front commun en vue des élections législatives.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Un "accord historique", selon les responsables de gauche. Après plusieurs jours de tractations, La France insoumise, le Parti socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et le Parti communiste se sont mis d'accord sur une union en vue des élections législatives. Si la base programmatique semble être réduite à quelques points, c'est bien l'enjeu des circonscriptions qui a été au cœur des discussions entre les différentes forces de gauche. Franceinfo vous propose de découvrir sur une carte quel parti représentera la gauche dans votre circonscription.

Laissées en gris sur la carte ci-dessous, les circonscriptions d'outre-mer et de Corse ne font pas partie de cet accord électoral. Chaque parti est donc libre d'y soutenir les candidats de son choix.

Les différents mouvements écologistes se répartissent 100 circonscriptions, avec une grande part du gâteau pour Europe Ecologie-Les Verts. Les autres structures, comme Génération.s (le mouvement fondé par Benoît Hamon), Génération écologie (le parti dirigé par Delphine Batho) ou encore les Nouveaux Démocrates, récupèrent quelques miettes. Sur cet ensemble, une trentaine de circonscriptions semblent gagnables, ce qui permettrait aux écologistes de constituer un groupe à l'Assemblée, contrairement aux dernières élections de 2017. 

Soixante-dix circonscriptions pour le PS

Sur la centaine de circonscriptions qu'ils escomptaient avant d'entamer les négociations, les socialistes en ont récupéré 70 dans cet accord avec les autres partis de gauche. La quasi-totalité de leurs députés sortants conservent leur investiture en vue des prochaines législatives, comme Olivier Faure en Seine-et-Marne ou Boris Vallaud dans les Landes. En revanche, ils perdent la 15e circonscription de Paris, dans le nord-est de la capitale, où Lamia El Aaraje avait été élue en juin 2021 avant de voir le scrutin invalidé six mois plus tard. De la même manière, David Habib, député sortant des Pyrénées-Atlantiques, n'est pas réinvesti. Le PS ne présentera pas non plus de candidat en Corrèze, département de François Hollande.    

Les communistes ont négocié 50 circonscriptions, un seuil important pour le financement de leur parti. Ils ont sécurisé 11 fiefs tenus par des députés sortants, comme ceux d'André Chassaigne dans le Puy-de-Dôme, de Fabien Roussel dans le Nord ou de Sébastien Jumel en Seine-Maritime. Il y a également cinq circonscriptions de "conquête", jugées gagnables par les responsables de gauche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.