Train : la SNCF lance une "opération Botox" pour rénover des rames usées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Train : la SNCF lance une "opération Botox" pour rénover des rames usées
Train : la SNCF lance une "opération Botox" pour rénover des rames usées Train : la SNCF lance une "opération Botox" pour rénover des rames usées (France 2)
Article rédigé par France 2 - P.-L. Monnier, L. Krikorian
France Télévisions
France 2
Elles sont un peu décaties mais plutôt que les jeter, pourquoi ne pas leur donner en seconde jeunesse ? La SNCF veut prolonger de deux à dix ans les rames de TGV.

Le train Paris-Lille pris par l’équipe du 20 Heures a presque 30 ans, le mobilier aussi. Ces vieilles rames devaient bientôt partir à la casse, mais le matériel manque : elles vont jouer les prolongations. Les TGV âgés vont donc être "botoxés". C’est le terme utilisé par la SNCF pour prolonger les rames de deux à dix ans. Un seul train demande trois mois de travaux minimum, avec des rénovations à l’intérieur et à l’extérieur. Plusieurs centaines de millions d’euros sont mobilisées pour sauver 104 TGV. Le but : vendre plus de billets et répondre à la demande. 

Un lifting tardif 

À terme, certains trains pourront rouler 50 ans contre 40 aujourd’hui. Mais le lifting intervient un peu tard selon certains experts. Ces dernières années, le nombre de rames en circulation a fortement diminué : -20 % en 10 ans. "La SNCF essaie de compenser des décisions des années 2010. (…) Aujourd’hui, la SNCF n’a plus assez de places pour répondre à la demande", estime Gilles Dansart, spécialiste du ferroviaire et directeur de Mobilettre. Les premières rames concernées circuleront dès 2026 sur l’axe Atlantique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.