Énergie : un thème au cœur de l'élection présidentielle

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
energie capelli
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Capelli - franceinfo
France Télévisions

La flambée des prix de l'énergie devient un thème de la campagne présidentielle. Les propositions d'Anne Hidalgo (PS), mercredi 6 octobre, font réagir. Tous les candidats se positionnent.

Anne Hidalgo, candidate PS à la présidentielle, qui souhaite réduire la place de l'automobile dans Paris, dont elle est maire, propose de baisser la TVA sur les carburants. Pour le gouvernement, la socialiste est incohérente, car elle veut faire la transition écologique tout en subventionnant une énergie fossile. Les écologistes ont davantage envie d'augmenter les prix des carburants. Anne Hidalgo a assuré sur France 2 mercredi 6 octobre que la transition écologique "ne peut pas se faire contre 11 millions de femmes et d'hommes qui sont obligés de prendre leur voiture tous les jours. La question de l'écologie doit se faire avec un accompagnement social des laissés-pour-compte".

Les idées fusent

Anne Hidalgo veut montrer qu'elle s'occupe du quotidien de tous les Français, pas seulement des Parisiens, et il faut qu'elle fasse parler d'elle et qu'elle crée une dynamique. Les autres candidats à la présidentielle ont également fait des propositions. Marine Le Pen (RN) prône une TVA à 5,5% sur l'essence, le gaz et l'électricité. Arnaud Montebourg réclame le blocage des prix. Fabien Roussel (PCF) appelle à supprimer les taxes sur le gaz et l'électricité. Jean-Luc-Mélenchon (LFI) souhaite le blocage des prix et la nationalisation des compagnies énergétiques. Yannick Jadot (EELV) veut étendre le chèque énergie. Xavier Bertrand prône davantage de nucléaire et rendre l'argent des taxes. Emmanuel Macron a l'intention de créer des mini-centrales nucléaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.