Présidentielle 2022 : "La France doit garder sa tradition d'asile", défend Anne Hidalgo

Publié
Durée de la vidéo : 11 min.
Présidentielle 2022 : "La France doit garder sa tradition d'asile", défend Anne Hidalgo
france 2
Article rédigé par
France Télévisions

Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate à l'élection présidentielle de 2022, était l'invitée des "4 Vérités" sur France 2, mercredi 6 octobre. 

Invitée des "4 Vérités", mercredi 6 octobre, la maire de Paris Anne Hidalgo a affirmé avoir été "la candidate naturelle avant même de me déclarer candidate". "J'ai vérifié, avant, que je rassemblais déjà cette famille-là [au sein du Parti socialiste, NDLR] et que, bien sûr, j'étais capable d'élargir", a-t-elle ajouté en réponse aux critiques avançant que son début de campagne serait un "accident industriel". En outre, interrogée sur la candidature du polémiste Éric Zemmour, la candidate à l'élection présidentielle de 2022 a déclaré être "dégoûtée jusqu'à la nausée de la montée d'un personnage dans la vie politique française, tout le monde fait comme si c'était (...) normal que quelqu'un vienne sur toutes les chaînes expliquer que le maréchal Pétain était l'ami des Juifs pendant la guerre". 

"Garder sa tradition d'asile" 

Par ailleurs, sur la question de l'immigration, un thème qui s'est imposé en ce début de campagne, Anne Hidalgo a estimé que la France devait "garder sa tradition d'asile". "Il faut, concrètement, régler aussi l'arrivée, l'accueil, faire en sorte que les personnes étrangères puissent s'intégrer dans notre pays", a-t-elle détaillé, avançant qu'il y a "beaucoup de secteurs d'activité dans lesquels on manque aujourd'hui de main-d'œuvre". "Il faut réguler, former, intégrer, faire en sorte que la langue française et les valeurs de la République française soient un patrimoine commun", a défendu Anne Hidalgo.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.