Inflation : les salons de coiffure sont en difficulté face à la perte de clients

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Inflation : les salons de coiffure sont en difficulté face à la perte de clients
Article rédigé par France 3 - M. Justet, S. Cardon, J. Pelletier, Y. Blombou
France Télévisions
France 3
Avec la crise du pouvoir d’achat, de nombreux Français font attention à leurs dépenses. Certains vont moins chez le coiffeur, alors la profession doit faire face à cette baisse.

En plein mois d’août, il n’est pas question pour Sabrina Rivet de fermer son salon de coiffure. Ce jour-là, elle attend dix clients. Ils sont essentiels à son activité. "Je ne ferme pas, car je ne peux pas me le permettre. Si je ferme, je n’ai pas de quoi payer mes charges", explique-t-elle. En plus des charges, elle doit aussi verser un salaire à une employée, et également rembourser un crédit. Sa boutique avait ouvert juste avant le confinement.

Hausse des charges

Avec l’inflation, les Français ont changé leurs habitudes. "Les clients viennent moins souvent, surtout avec l’inflation, notamment les femmes qui viennent moins souvent pour la couleur. Parfois, elles le font elles-mêmes et viennent juste pour la coupe", affirme Sabrina Rivet. La baisse de fréquentation va de paire avec une hausse des charges. "Les effets, on les a comme toutes les autres entreprises (…) et puis il y a d’autres phénomènes sociétaux comme le télétravail", avance Christophe Doré, président de l’Union National des Entreprises de la coiffure.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.