Santé : Carrefour autorise 12 jours d'absence par an à ses salariées atteintes d'endométriose

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Santé : Carrefour autorise 12 jours d'absence par an à ses salariées atteintes d'endométriose -
Santé : Carrefour autorise 12 jours d'absence par an à ses salariées atteintes d'endométriose Santé : Carrefour autorise 12 jours d'absence par an à ses salariées atteintes d'endométriose - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - F. Bouquillat, J. Ricco, I. Delion, O. Combe, D. Fossard, A. Canestraro
France Télévisions
Les salariées du groupe Carrefour souffrant d'endométriose auront droit à 12 jours d'absence par an, sans obligation d'arrêt maladie. D'autres entreprises vont même plus loin.

Peut-être la fin d'un tabou concernant la santé des femmes. Carrefour, le géant de la distribution, offre des congés à ses salariées qui souffrent d'endométriose grave, cette maladie responsable de règles très douloureuses chez une femme sur dix. "Ça fait très mal, être dans les rayons toujours debout, pliée en deux, je ne pense pas que ça soit une bonne idée", estime Pauline Louvet, hôtesse d'accueil chez Carrefour.

L'initiative limitée aux cas d'endométriose graves

Les employées du groupe souffrant d'endométriose auront droit à 12 jours d'absence par an, sans obligation d'arrêt maladie, aux frais de l'entreprise. L'initiative est limitée aux cas d'endométriose graves, mais d'autres entreprises vont plus loin. À Toulouse (Haute-Garonne), une start-up accorde un congé menstruel en cas de besoin aux huit femmes qui y travaillent. Un projet de loi des écologistes en faveur du congé menstruel, basé sur le modèle espagnol, devrait être déposé fin mai. L'Espagne est le premier pays d'Europe à avoir mis en place la mesure pour les femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.