Croissance nulle au deuxième trimestre : quelles conséquences sur l'activité économique ?

France 3 se demande si le coup d'arrêt dans la croissance peut remettre en cause la reprise économique amorcée en début d'année. 

FRANCE 3

Le gouvernement maintient pour l'instant son objectif de croissance à 1,5%. "La plupart des économistes que nous avons interrogés sur le sujet semblent malgré tout lui donner raison. D'abord, les chiffres du deuxième trimestre apparaissent très décevants en comparaison à ceux du premier trimestre qui eux étaient bons. À tel point que la croissance du début d'année a été revue à la hausse à +0.7%. Par ailleurs, on voit que sur un an, la croissance est dynamique", explique Hervé Godechot.

L'activité reprend dans le bâtiment

Selon l'Insee, même si l'économie cale et reste à zéro jusqu'à la fin de l'année, on sera toujours à +1.1%. "La plupart des indicateurs économiques sont très encourageants. L'activité reprend dans des secteurs clés comme le bâtiment. Le chômage semble se stabiliser, les taux de crédit restent quasi-nuls, l'inflation aussi. Mais il ya des risques. On mesure mal les effets du Brexit ou le possible ralentissement de la croissance mondiale. Il y a aussi en France de nouveaux risques de conflits sociaux ou plus grave, d'attentats. Même l'élection présidentielle peut freiner l'investissement et l'activité, car les chefs d'entreprise n'aiment pas l'incertitude", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Insee a revu la croissance française à la hausse au 1er trimestre 2016, à 0,6% au lieu de 0,5%.
L'Insee a revu la croissance française à la hausse au 1er trimestre 2016, à 0,6% au lieu de 0,5%. (KLAUS OHLENSCHLAGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)