Carlos Ghosn : l'ancien PDG de Renault-Nissan garde le silence sur son évasion

Après la conférence de presse donnée par Carlos Ghosn à Beyrouth (Liban), mercredi 8 janvier, Maryse Burgot, en direct sur place, revient sur l'argumentaire de l'ancien magnat de l'automobile.

FRANCE 2

Mercredi 8 janvier, à Beyrouth (Liban), Carlos Ghosn s'est défendu avec ferveur, méthode et détails sur chaque accusation portée à son encontre. En revanche, ceux qui attendaient le récit de son évasion digne d'un film d'espionnage en sont pour leurs frais. "C'est une fuite digne d'un scénario d'Hollywood, mais Carlos Ghosn n'en a rien révélé. A-t-il voyagé dans un caisson, comme croit le savoir un journal américain ? Pas l'ombre d'une réponse. Carlos Ghosn souhaite en fait protéger les gens qui l'ont aidé dans sa fuite", explique la journaliste Maryse Burgot, en direct de Beyrouth.

"Un show tout à sa gloire"

L'ancien PDG de Renault-Nissan concède toutefois que dans dix ans, peut-être racontera-t-il les détails. "Pour tout le reste, Carlos Ghosn a été beaucoup plus bavard, théâtral, doigt accusateur. Il donnait vraiment l'impression d'avoir mangé du lion pour préparer cette conférence de presse. C'était un show dans lequel il a dénoncé le calvaire inimaginable, dit-il, dans lequel il a été plongé. Un show finalement tout à sa gloire", précise Maryse Burgot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn, le 8 janvier à Beyrouth (Liban). 
Carlos Ghosn, le 8 janvier à Beyrouth (Liban).  (JOSEPH EID / AFP)