Autoroute : patrouilleur, un métier à haut risque

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Autoroute : patrouilleur, un métier à haut risque
Article rédigé par France 3 - France 3 Normandie, J. Vincent-Seigner, S. Letournel, P. Cadinot
France Télévisions
France 3
Les patrouilleurs assurent la sécurité des automobilistes sur les autoroutes. Seulement, ce métier peut se révéler à risque. Rencontre avec Frédéric Flanquart, un professionnel passionné.

24 heures sur 24, les patrouilleurs de l’autoroute veillent sur nous. Frédéric Flanquart parcourt plus de 400 km par jour. Il est à l’affût de tout incident. "Il faut avoir les yeux un peu partout", assure-t-il. Ce métier est à haut risque. Il est frôlé par des voitures qui roulent à 130 km/h. Le patrouilleur enchaîne les missions. En cinq minutes, il rejoint un camion en panne. "Il a eu un très bon réflexe de sortir de l’autoroute et de se mettre en sécurité", analyse Frédéric Flanquart.

Un nombre de décès record

Seulement, parfois, les accidents sont inévitables. Il y a un mois, en pleine intervention, Frédéric Flanquart a failli se faire faucher. En 2022, le nombre de morts sur les autoroutes atteint un chiffre record avec 188 décès. Pour éviter le pire, les patrouilleurs sont épaulés par la tour de contrôle. Au poste de contrôle d’exploitation des Essarts, en Seine-Maritime, 200 caméras retransmettent en direct et le téléphone sonne sans cesse. Avec l’été, les agents des routes appellent à la plus grande vigilance. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.