Justice : la dissolution du mouvement “Les Soulèvements de la Terre” est suspendue par le Conseil d’État

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Conseil d’Etat : la dissolution du mouvement “Les Soulèvements de la Terre” est suspendue
Article rédigé par France 3 - T. Curtet, A. Peyrout, S. Soubane, E. Sizarols, C. Apiou
France Télévisions
France 3
À gauche, les responsables politiques et associatifs saluent la décision du Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative, qui a suspendu vendredi 11 août la dissolution du collectif “Les Soulèvements de la Terre”.

Gérald Darmanin vient de perdre une première manche. Le Conseil d’État vient de suspendre sa décision, vendredi 11 août, de dissoudre le mouvement écologiste "Les soulèvements de la Terre". Pour la plus haute juridiction du pays, "ni les pièces versées au dossier, ni les échanges lors de l’audience ne permettent de considérer que le collectif cautionne d’une quelconque façon des agissements violents envers des personnes".  

Satisfaction pour les militants 

Pour les militants écologistes, c’est une satisfaction. "C’est un grand soulagement de savoir que l’on va pouvoir continuer à faire vivre ce mouvement", précise Léna Lazard, membre du collectif. La décision de dissolution faisait suite aux incidents violents lors de la manifestation contre les mégabassines de Sainte-Soline (Deux-Sèvres) en mars dernier. Aux yeux du ministère de l’Intérieur, le collectif était responsable des affrontements. Mais le Conseil d’État a considéré qu’il n’était pas à l’origine des appels de violence contre les personnes.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.