Salon de l'agriculture : des producteurs laitiers normands manifestent devant le stand de Lactalis

Article rédigé par Florence Morel, Valentine Pasquesoone
France Télévisions
Publié Mis à jour
Le stand Lactalis au Salon International de l'agriculture de Paris, le 25 février 2024. (SANDRINE MARTY / HANS LUCAS / AFP)
Les producteurs dénoncent notamment l'utilisation abusive, selon eux, de la mention "fabriqué en Normandie" par l'industriel laitier.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé. 

Des producteurs laitiers normands ont manifesté devant le stand du n°1 mondial des produits laitiers Lactalis, lundi 26 février, au Salon de l'agriculture, selon les informations de France Bleu Normandie. Ils dénoncent notamment l'utilisation abusive, selon eux, de la mention "fabriqué en Normandie" par l'industriel laitier. Samedi, plusieurs agriculteurs avaient déjà déversé des brouettes de fumier sur le stand de Lactalis, notamment pour dénoncer la trop faible rémunération des éleveurs de la part du géant industriel notamment. 

Des incidents dus à une minorité "ultraviolente". La porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot, a accusé une "centaine d'agriculteurs ultraviolents" d'être à l'origine des incidents samedi lors de la visite d'Emmanuel Macron. Ils étaient "là pour en découdre", a-t-elle dénoncé sur RMC. Ces manifestants "n'étaient absolument pas représentatifs des agriculteurs" et tenaient des propos "extrêmement choquants" comme "on est chez nous", rappelant ceux entendus lors des meetings de l'extrême droite, a-t-elle jugé.

Gabriel Attal dénonce le "cirque médiatique" de Jordan Bardella. Le Premier ministre s'est invité dimanche au Salon de l'agriculture pour participer au dîner donné en l'honneur du 60e anniversaire de l'événement. Il a en profité pour critiquer la venue de Jordan Bardella et de son "cirque médiatique". "Je pense que monsieur Macron est atteint d'une schizophrénie inquiétante et dangereuse", avait déclaré, plus tôt dans la journée, le leader du Rassemblement national.

Réunion des ministres de l'Agriculture à Bruxelles. Les ministres de l'Agriculture des Vingt-Sept discutent lundi à Bruxelles de propositions pour simplifier et assouplir la politique agricole commune (PAC), sous la pression de centaines de tracteurs défilant dans la capitale belge. Quelque 900 tracteurs ont été dénombrés sur place par la police, qui a barricadé le quartier européen. Il n'y a pas eu de blessés ni d'affrontements violents, mais le face-à-face était tendu : les autorités ont répondu aux jets d'œufs, brasiers de pneus et feux d'artifice avec des gaz lacrymogènes et canons à eau. Quelque 700 manifestants étrangers, venus principalement d'Italie et d'Espagne, étaient présents, d'après la police.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Sinistrés, ruinés ou au bord de la faillite, de plus en plus d'éleveurs lancent des cagnottes sur Internet pour tenter de s'en sortir. Une démarche solidaire qui porte parfois ses fruits. Témoignages.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE "Les mots" du chef de l'Etat "semblent clairs, mais il peut y avoir plusieurs interprétations", prévient l'ex-député européen José Bové, sur franceinfo, après qu'Emmanuel Macron a proposé la mise en place de prix planchers au Salon de l'agriculture. "Que met-on" derrière ce terme ? s'interroge José Bové. "Est-ce qu'il s'agit seulement des coûts de production ? Ou du revenu des agriculteurs ?"
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Deux personnes, interpellées et placées en garde à vue après les heurts de samedi au Salon de l'agriculture, vont être jugées, a appris l'Agence de Radio France auprès du parquet de Paris. La première personne sera jugée pour menaces de mort à l'encontre d'un élu, l'autre pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique et rébellion. Elles ont été relâchées après leur garde à vue.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE C'est sa 50e visite au Salon de l'agriculture. Le sénateur Renaissance François Patriat est revenu sur la proximité entre le syndicat agricole Coordination rurale et le Rassemblement national. "La 'Lepénie' a des accointances évidentes avec la Coordination rurale", a-t-il affirmé sur franceinfo.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Sur le plateau de "C à vous" sur France 5, Marc Fesneau a pointé du doigt l'action du syndicat Coordination rurale, "après les heures de débat" entre Emmanuel Macron et les syndicats agricoles samedi lors du Salon de l'agriculture. "J'ai regretté que la présidente de la Coordination rurale (...) n'appelle pas au calme", a réagi le ministre de l'Agriculture. "Car ce salon n'est pas celui des politiques. C'est le salon des agriculteurs et des agricultrices, pas des politiques."
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Des producteurs laitiers normands ont manifesté devant le stand de Lactalis au Salon de l'agriculture. Ils dénoncent notamment l'utilisation abusive, selon eux, de la mention "fabriqué en Normandie" par le numéro 1 mondial des produits laitiers.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE L'autoroute A9 en direction de l'Espagne sera fermée à la circulation des voitures, à partir de Leucate, à compter de demain 8 heures. La préfecture de l'Aude a pris ces mesures en prévision d'une action de blocage menée par des agriculteurs espagnols sur l'autoroute, à hauteur de La Jonquera, près de la frontière entre la France et l'Espagne.
  • Avatar
    Avatar
    Olivier Faure
    premier secrétaire du Parti socialiste Il y a 0 sec
    "Je ne vais pas faire dans la démagogie ou dans une forme de caricature, mais on défend aussi une façon de vivre."
    #AGRICULTURE En visite au Salon de l'agriculture, Olivier Faure s'est défendu de diriger un parti uniquement tourné vers les villes. "Le sauciflard, l'apéro, c'est aussi notre culture", a plaisanté le Premier secrétaire du Parti socialiste devant le stand des brasseurs de bière français.
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est un peu plus de 14 heures, et voici un nouveau point sur l'actualité :
    • #AGRICULTURE Alors que les ministres de l'Agriculture des Vingt-Sept discutent aujourd'hui à Bruxelles de propositions pour simplifier et assouplir la politique agricole commune, des tracteurs paralysent la capitale belge. Suivez notre direct.
    • #METEO Six départements sont placés en vigilance orange aux crues. Il s'agit de la Dordogne, la Charente-Maritime, la Charente, le Calvados, la Gironde et le Pas-de-Calais.
    • #UKRAINE Une vingtaine de chefs d'Etat et de gouvernement, essentiellement européens, se réunissent ce soir à Paris à l'initiative d'Emmanuel Macron afin de réaffirmer leur soutien à l'Ukraine. Suivez notre direct.
    #NAVALNY L'équipe d'Alexeï Navalny affirme qu'un accord pour échanger l'opposant était "en cours et dans sa phase finale" avec les autorités russes avant sa mort en prison, il y a un peu plus d'une semaine.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE "Aujourd'hui, on a des grandes déclarations d'amour" mais ce ne sont que "des effets d'annonce",   fustige sur franceinfo Céline Imart, numéro deux sur la liste Les Républicains aux élections européennes. L'agricultrice de profession critique aussi "cette manière de toujours vouloir abaisser le niveau de langage parce qu'on parle à des agriculteurs", y voyant "une forme de mépris".