Cet article date de plus d'un an.

Cold case : les proches de Stéphane Kameugne veulent relancer l'enquête

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Cold cases : les proches de Stéphane Kameugne veulent relancer l'enquête
Article rédigé par France 3 - H. Puffeney, J.-M. Lequertier, P. Goldmann
France Télévisions
France 3
Les parents de Stéphane Kameugne attendent toujours la vérité sur la mort de leur fils, dont le corps a été retrouvé dans le canal de la Marne en 2008. Ils demandent que le dossier soit transféré au pôle en charge des crimes non élucidés.

La justice fait-elle le nécessaire dans l'enquête sur la mort de Stéphane Kameugne, un cold case vieux de 15 ans, où aucun suspect n'a été identifié ? La famille en doute. Quand il disparaît en 2008, ses proches, qui se mobilisent pour le retrouver vivant, soupçonnent déjà un acte criminel. Trois semaines plus tard, le corps de Stéphane Kameugne est repêché dans la Marne. La justice s'oriente alors vers une chute accidentelle après une soirée alcoolisée.

Une marche blanche pour relancer l'enquête

Des contre-autopsies démontrent cependant que la victime a subi des coups qui laissent penser a une agression. Depuis, les investigations semblent au point mort. Ses parents demandant que le dossier soit déposé au pôle des crimes non-élucidés à Nanterre (Hauts-de-Seine). Le parquet de Reims (Marne) s'y oppose et refuse de se dessaisir de l'affaire, estimant que "l'économie générale du dossier ne correspond pas au cadre fixé". L'avocat des Kameugne, Me. Didier Seban, fustige une "réponse mi-chèvre, mi-chou", qu'il interprète comme "une porte fermée pour la famille". 

Une marche blanche est organisée vendredi 10 février à 14 heures devant le palais de justice de Reims pour relancer l'enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.