Inscription de l'IVG dans la Constitution : la cérémonie de scellement a eu lieu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Inscription de l'IVG dans la Constitution : la cérémonie de scellement a eu lieu
Article rédigé par France 2 - J. Nény, A. Peyrout, C. Méral, L. Krikorian, T. Le Hec, P. Miette
France Télévisions
France 2
La liberté de recourir à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) a été inscrite dans la Constitution, vendredi 8 mars, au cours d'une cérémonie de scellement.

La liberté d'avorter a été inscrite dans la Constitution, vendredi 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. "C'est un grand moment, c'est un grand jour", affirme Jany Gouttraux, retraitée. Un peu après midi, le président de la République est arrivé à Paris, place Vendôme, pour le début de la cérémonie de scellement. Un film retraçant les grandes étapes du droit à l'interruption volontaire de grossesse, de Gisèle Halimi à Simone Veil, a été projeté au public.

Une liberté officiellement garantie

Éric Dupond-Moretti, le ministre de la Justice, également garde des Sceaux, a ensuite pressé le grand sceau de la République et l'a associé au nouvel article de loi constitutionnelle. La liberté d'avorter est officiellement garantie par la Constitution française. Emmanuel Macron souhaite désormais l'inscrire dans la charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. Catherine Ringer a conclu la cérémonie avec une Marseillaise réinterprétée pour l'occasion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.