Immigration : le projet de loi pourraît être durci

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Immigration : le projet de loi pourraît être durci
Immigration : le projet de loi pourraît être durci Immigration : le projet de loi pourraît être durci (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Motte, J.Assouly, H.Pozzo, F.Simoes, N.Murviedo
France Télévisions
France 2
Le meurtrier présumé de Dominique Bernard était sous le coup d’un ordre d’expulsion et était pourtant inexpulsable. Le ministre de l'Intérieur explique lundi 16 octobre qu’avec la loi immigration, ce sera différent. Cette loi va-t-elle vraiment changer les choses? Éléments de réponse.

La fermeté et l’intransigeance. Après l’attentat à Arras (Pas-de-Calais), l’exécutif n’a pas d’autre choix que de faire passer ce message. Sécurité, étranger, intégration, expulsion… Au cœur des discussions le 16 octobre à l’Elysée : le projet de loi immigration. A la sortie, Gérald Darmanin ouvre la porte à un durcissement du texte qu’il portera dans 3 semaines au Sénat : "On doit continuer à travailler plus fortement, avec plus de fermeté”, selon le ministre de l’Intérieur. 

Pas suffisant pour la droite et l’extrême droite

Pas suffisant pour la droite : "Ce que nous demandons, c’est que toute personne qui présente un risque pour notre pays puisse être, sans contrainte, expulsée", explique Eric Ciotti, président du parti Les Républicains. La droite l’assure, elle ne votera pas ce texte si la régularisation des sans-papiers dans les métiers en tension est maintenue. Même position pour l’extrême droite. Le gouvernement veut accélérer le calendrier : le projet de loi pourrait arriver en décembre à l’Assemblée Nationale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.