Famille royale : « Il fait partie d’une famille où les gens vivent vieux et donc il n’y avait pas d’inquiétude », confie Anne-Elisabeth Moutet, chroniqueuse pour le Daily Telegraph, à propos du roi Charles III, diagnostiqué d’un cancer

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
Famille royale : « Il fait partie d’une famille où les gens vivent vieux et donc il n’y avait pas d’inquiétude », confie Anne-Elisabeth Moutet, chroniqueuse pour le Daily Telegraph, à propos du roi Charles III, diagnostiqué d’un cancer
Famille royale : « Il fait partie d’une famille où les gens vivent vieux et donc il n’y avait pas d’inquiétude », confie Anne-Elisabeth Moutet, chroniqueuse pour le Daily Telegraph, à propos du roi Charles III, diagnostiqué d’un cancer Famille royale : « Il fait partie d’une famille où les gens vivent vieux et donc il n’y avait pas d’inquiétude », confie Anne-Elisabeth Moutet, chroniqueuse pour le Daily Telegraph, à propos du roi Charles III, diagnostiqué d’un cancer (France info)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Buckingham a annoncé que le roi Charles III d’Angleterre est atteint d’un cancer. Il avait subi une opération, présentée comme bénigne, il y a quelques semaines.

Après l’annonce de Buckingham, révélant que le roi Charles III d’Angleterre est atteint d’un cancer. Anne-Elisabeth Moutet, chroniqueuse pour le Daily Telegraph, indique que l’opération à la prostate que le roi a subie, il y a quelques semaines, n’est pas en lien avec ce cancer. "Mais au cours de l’opération, d’après le communiqué, on a découvert quelque chose qui était une forme de cancer", explique la journaliste.

Le roi doit renoncer à ses engagements publics

Ces derniers jours, le roi Charles III multipliait les déplacements et semblait être en pleine forme. Anne-Elisabeth Moutet explique qu’il s’alimente bien et qu'"il fait partie d’une famille où les gens vivent vieux et donc il n’y avait pas d’inquiétude". Buckingham a annoncé que le roi continuerai à s’occuper des affaires de l’État mais qu’il devra reporter tous ses engagements publics.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.