Abaya et menaces de mort sur un proviseur : "La République nous suit", déclare Didier Georges, proviseur syndicaliste

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
Abaya et menaces de mort sur un proviseur : "La République nous suit", déclare Didier Georges, proviseur syndicaliste -
Abaya et menaces de mort sur un proviseur : "La République nous suit", déclare Didier Georges, proviseur syndicaliste Abaya et menaces de mort sur un proviseur : "La République nous suit", déclare Didier Georges, proviseur syndicaliste - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - J.Benedetto
France Télévisions
franceinfo
Un père de famille a été placé en garde à vue et sera jugé en octobre, après avoir proféré des menaces de mort contre le proviseur du lycée de sa fille car cette dernière s'était vu refuser l'entrée dans l'établissement pour port d'abaya. Invité du 19/20 info, vendredi 8 septembre, Didier Georges, élu national du syndicat SNPDEN-Unsa, livre son ressenti.

Un père de famille sera jugé en octobre après avoir proféré des menaces de mort contre le proviseur du lycée de sa fille, en raison du fait qu'elle s'était vu refuser l'entrée dans l'établissement pour port d'abaya. Il a été placé en garde à vue. "On voit que les carcans et les lignes qui avaient été fixées par le ministre sont tenues. La République nous suit, et elle vient d'envoyer un message très clair", déclare Didier Georges, proviseur à Paris et élu national du syndicat SNPDEN-Unsa, invité du 19/20 info, vendredi 8 septembre.

Un "arbitrage" qui "rend les choses très claires"

Sur la question de l'abaya, "l'arbitrage que l'État a rendu il y a quelques jours, maintenant, rend les choses très claires. C'est justement une des revendications que nous avions avec le SNPDEN-Unsa. Nous voulions une règle, quelle qu'elle soit, mais une règle claire et limpide qui soit la même pour tout le territoire français", poursuit Didier Georges.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.