Inde : la capitale indienne se métamorphose pour le G20

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Les différents chefs d’État commencent à arriver en Inde à la veille du début du sommet du G20, vendredi 8 septembre. Le sommet est particulièrement important pour l’Inde, qui espère grandir sa posture internationale. New Delhi s'est métamorphosée pour l'occasion. -
Inde : la capitale indienne se métamorphose pour le G20 Les différents chefs d’État commencent à arriver en Inde à la veille du début du sommet du G20, vendredi 8 septembre. Le sommet est particulièrement important pour l’Inde, qui espère grandir sa posture internationale. New Delhi s'est métamorphosée pour l'occasion. - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - J. Sitruk
France Télévisions
franceinfo
Les différents chefs d’État commencent à arriver en Inde à la veille du début du sommet du G20, vendredi 8 septembre. Le sommet est particulièrement important pour l’Inde, qui espère grandir sa posture internationale. New Delhi s'est métamorphosée pour l'occasion.

Le sommet du G20 va débuter en Inde, l’occasion pour le pays d’espérer pouvoir grandir sa position internationale. "Le pays veut profiter de cet événement pour renforcer son influence diplomatique, et il faut dire que les conditions sont plutôt bonnes pour que cela marche", affirme la journaliste Joanna Sitruk, en duplex depuis la rédaction de France 24, vendredi 8 septembre. D’abord, le président chinois sera absent, ce qui laisse plus de place aux autres dirigeants.

100 millions d’euros investis

Dans la capitale indienne tout comme dans le reste du pays, la présidence indienne du G20 est affichée à chaque coin de rue, avec le Premier ministre mis en avant. 100 millions d’euros ont été alloués par le gouvernement pour préparer le sommet. Une somme choquante pour un économiste. "Ce n’est pas ça qui va profiter à la population. (...) Nous avons des défis bien plus importants comme la pauvreté, la faim. C’est sur ces sujets que le gouvernement devrait concentrer ses efforts", regrette-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.