Cet article date de plus d'un an.

Changement d'heure : cinq articles à lire avant de passer à l'heure d'hiver

Comme tous les automnes, on remonte l'heure sur sa montre et on dort soixante minutes de plus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans la nuit du 26 au 27 octobre 2019, la France passe à l'heure d'hiver. (MAXPPP)

C'est un passage obligé, au cœur de l'automne. Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 octobre, on passe à l'heure d'hiver. Concrètement, à 3 heures du matin, il sera (à nouveau) 2 heures. De quoi nous laisser soixante minutes de sommeil en plus, mais aussi sonner l'arrivée des journées courtes et des loooooongues soirées d'hiver. Pour vous préparer, franceinfo a sélectionné cinq articles à lire sur le sujet. 

1Non, ce n'est pas le dernier changement d'heure !

Vous aimeriez rester à l'heure d'été ? Ce n'est pas pour tout de suite. La fin du changement d'heure, votée par le Parlement européen en mars dernier, ne sera pas effective avant 2021. On vous explique pourquoi.

2Qu'est-ce qui changerait si on restait toujours à la même heure ?

Une heure de plus, une heure de moins... Et s'il n'y avait plus besoin de remettre les pendules à l'heure deux fois par an ? On fait le point sur les conséquences de l'abandon à venir du changement d'heure.

3A quelle heure se lèvera le soleil chez vous, si on ne change plus d'heure ?

Rester à l'heure d'été ou opter pour l'heure d'hiver aura principalement pour effet de modifier les horaires de lever et coucher du soleil. Vérifiez comment cela se passerait chez vous.

4Comment cela se passe-t-il ailleurs ? 

Dans l'Union européenne, tout le monde n'est pas d'accord sur le sujet. En Russie, qui compte 11 fuseaux horaires, les règles ont changé plusieurs fois ces dernières années. Pas très simple...

5Une petite histoire des changements d'heure 

Cet article de The Conversation, publié en 2017, remonte aux sources du changement d'heure, idée déjà évoquée par Benjamin Franklin, en 1784. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.