Vaccination contre le Covid-19 : les cinq articles à lire, alors que la campagne débute ce dimanche en France

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus, le 24 décembre 2020, à Santiago (Chili). (CLAUDIO REYES / AFP)

La campagne française de vaccination contre le Covid-19 débute dimanche à Sevran, près de Paris, et à Dijon, pour "quelques dizaines" de personnes âgées volontaires.

C'est parti ! Après la Chine, la Russie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, ou plus récemment la Suisse, la campagne de vaccination commence dimanche 27 décembre en France, environ un an à peine après l'émergence du Covid-19. Cette rapidité inédite suscite de l'espoir, mais nourrit aussi la méfiance à l'égard des vaccins.

Les premiers flacons sont arrivés samedi sur le sol français, après un voyage sous haute sécurité. Quelques résidents d'établissements pour personnes âgées et leurs soignants, désignés publics prioritaires, vont recevoir les premières injections du vaccin développé par l'Américain Pfizer et l'Allemand BioNTech. 

>> Covid-19 : retrouvez toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Le vaccin doit être administré à des résidents de deux établissements : l'unité de soins de longue durée de l'hôpital René-Muret de Sevran en Seine-Saint-Denis, département qui a payé un lourd tribut au Covid-19 avec près de 1 500 morts ; le centre gériatrique de Champmaillot, à Dijon, en Bourgogne-Franche-Comté, une des régions où le taux d'incidence du virus est le plus élevé.

Afin de vous aider à y voir plus clair sur les vaccins contre le Covid-19, nous avons sélectionné cinq articles publiés récemment sur notre site.

Si vous vous demandez quand vous pourrez être vacciné

Préparation du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, à Petah Tikva, en Israël, le 20 décembre 2020. (NIR KEIDAR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Etes-vous prioritaire pour accéder à la vaccination ? Quelle étape du plan mis en place par le gouvernement vous concerne ? Vous avez peut-être du mal à vous y retrouver. Franceinfo a préparé un questionnaire pour tenter de vous éclairer.

>> INFOGRAPHIE. Quand pourrez-vous vous faire vacciner contre le Covid-19 ?

Si vous voulez comprendre pourquoi les Français sont si méfiants

Une vaccination contre le coronavirus à Boston, aux États-Unis, le 23 décembre 2020. (JOSEPH PREZIOSO / AFP)

Au pays de Louis Pasteur, le vaccin n'est plus en odeur de sainteté. Seul un Français sur deux aurait l'intention de passer par la case piqûre, selon un sondage réalisé en novembre par Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro. Cette méfiance apparaît nettement supérieure aux niveaux observés à l'étranger : avec 54% de personnes qui disent avoir l'intention de se faire vacciner, la France figure en dernière position d'un groupe de 15 pays étudiés dans un autre sondage par Ipsos en octobre, loin derrière la Corée du Sud, la Chine et l'Inde, qui dépassent les 80%.

>> Vaccins : pourquoi sommes-nous si méfiants ?

Si vous cherchez à savoir comment les vaccins seront contrôlés une fois mis sur le marché

Un flacon de vaccin Pfizer-BioNTech contre le coronavirus, le 22 décembre 2020, à Haxby, au Royaume-Uni. (LINDSEY PARNABY / AFP)

En matière de pharmacovigilance, plusieurs défis de taille vont devoir être relevés en 2021 : préciser l'efficacité et les risques des vaccins, ainsi que répondre aux craintes des Français. Pour lever les doutes, les systèmes de surveillance vaccinale seront renforcés, a fait savoir l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. L'objectif est de confirmer le bénéfice recherché : diminuer le nombre d'hospitalisations et de morts liés à l'épidémie.

Il faudra également "identifier les éventuels effets indésirables qui n'auraient pas été observés lors des essais cliniques". Pour cela, les rouages de contrôle se préparent à faire face à de nombreuses inconnues. 

>> Covid-19 : comment les vaccins vont être scrutés après leur mise sur le marché en France

Si vous vous demandez si d'autres vaccins ont posé problème par le passé

Une fiole de vaccin dans une usine du groupe pharmaceutique Sanofi Pasteur à Marcy-l'Etoile (Rhône), le 7 juillet 2016. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

La méfiance de nombreux Français est notamment nourrie par le souvenir de couacs lors de précédentes campagnes, mais aussi par des idées fausses sur les dangers des vaccins. Franceinfo revient sur les effets secondaires graves qui ont été attribués, souvent à tort, aux vaccins distribués en France, et sur l'attitude des autorités sanitaires.

>> Quels vaccins ont été soupçonnés d'effets secondaires graves avant ceux contre le Covid-19 (et qu'en est-il vraiment)?

Si vous voulez tout savoir sur les six vaccins réservés par l'Europe

Une technicienne de laboratoire travaille sur un projet de vaccin contre le Covid-19 dans les locaux de l'université d'Oxford (Royaume-Uni), le 23 novembre 2020. (JOHN CAIRNS / UNIVERSITY OF OXFORD / AFP)

L'Europe a sorti le carnet de chèques pour ne pas manquer de vaccins contre le Covid-19. Avec quelque 1,5 milliard de doses précommandées auprès de six laboratoires, l'UE se constitue "l'un des portefeuilles les plus complets au monde", s'est félicitée la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ces vaccins seront destinés notamment aux 448 millions de citoyens vivant sur le territoire de l'UE.

>> Efficacité, doses, conservation… Tout savoir sur les six vaccins contre le Covid-19 déjà réservés par la Commission européenne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.