INFOGRAPHIE. A partir de quand pourrez-vous vous faire vacciner contre le Covid-19 ?

Article rédigé par
Charlotte Causit, Pierre-Albert Josserand - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Préparation du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, à Petah Tikva, en Israël, le 20 décembre 2020. (NIR KEIDAR / ANADOLU AGENCY / AFP)

La campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté le 27 décembre en France. Trois phases sont prévues jusqu'à l'été 2021 pour que toute la population qui le souhaite ait accès au vaccin.

Êtes-vous prioritaire pour accéder à la vaccination contre le Covid-19 ? Quelle étape du plan devrez-vous attendre ? Vous avez peut-être du mal à vous y retrouver. Franceinfo a préparé un questionnaire pour tenter de vous éclairer.

Précision : les dates données ci-dessous sont indicatives et peuvent varier en fonction des délais de livraison des doses des différents vaccins sur l'ensemble du territoire.

Quand pourrez-vous vous faire vacciner ? (PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

Une première phase lancée le 27 décembre

A peine lancée, déjà bouleversée. La campagne de vaccination française contre le Covid-19 a démarré en douceur le 27 décembre dernier et offert au gouvernement sa première polémique de l'année. S'il assume une mise en route progressive, l'exécutif a néanmoins dû répondre aux demandes d'accélération du calendrier vaccinal initial. Dès le 2 janvier, la vaccination a été ouverte aux membres du personnel de santé âgés de 50 ans ou plus, ou porteurs de comorbidité. "Nous allons désormais amplifier, accélérer et simplifier notre stratégie vaccinale", a affirmé Olivier Véran, le ministre de la Santé, mardi 5 janvier au micro de RTL. Première étape de cette amplification : l'ouverture dès le 5 janvier de la vaccination aux pompiers et aux aides à domicile âgés de 50 ans ou plus ou présentant une comorbidité.

Une nouvelle évolution a été initiée lors du point d'étape du 7 janvier : la campagne s'est désormais "ouverte aux personnes en situation de handicap vulnérables qui sont hébergées en maison d'accueil spécialisée (MAS) et en foyer d'accueil médicalisé (FAM)". A ce public prioritaire s'ajoutent les membres du personnel âgés de plus de 50 ans ou porteurs de comorbidité, a déclaré le Premier ministre Jean Castex. 

Ces derniers devaient initialement être vaccinés à partir de février ou mars 2021, bien après le début de la première phase de vaccination en France. Elle devrait s'accélérer courant janvier et permettre à environ un million de Français d'accéder au vaccin. Les personnes âgées séjournant dans des établissements médico-sociaux comme les Ehpad et les professionnels "à risque" travaillant dans ces établissements (âgés de plus de 65 ans ou présentant une ou plusieurs comorbidités) sont concernés. Cette vaccination s'échelonnera sur plusieurs semaines, deux injections - dans un délai de 21 à 42 jours d'écart - étant nécessaires.

Une deuxième phase prévue dès le 18 janvier

L'ouverture de deuxième phase a été avancée au 18 janvier, a annoncé l'exécutif le 7 janvier. A cette période, les premiers centres de vaccination devraient ouvrir en ville afin d'élargir la vaccination à d'autres publics volontaires considérés comme prioritaires : d'abord les personnes de plus de 75 ans, puis celles âgées de 65 ans à 74 ans. Les personnes âgées de 75 ans et plus vivant à domicile, considérées comme prioritaires, pourront se faire vacciner à partir du 18 janvier. Pour cela, elles pourront prendre rendez-vous dès le 14 janvier par téléphone ou par internet, a précisé le ministre de la Santé.

Les personnes vulnérables considérées comme "à très haut risque"* seront également concernées lors de cette étape, a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, lors de la conférence de presse gouvernementale du 14 janvier. Elles pourront donc accéder à la vaccination dès le 18 janvier. Pour ce faire, il leur faudra obtenir au préalable une prescription de leur médecin traitant.

Le périmètre de la vaccination sera ensuite élargi au fur et à mesure des livraisons des doses des différents laboratoires : en février-mars 2021, les vaccins de Moderna et AstraZeneca devraient être disponibles, après celui de Pfizer-BioNTech. Les personnes âgées de 65 à 74 ans pourront être vaccinées "à partir de mars 2021", indique le ministère de la Santé.

Une phase 3 pour la majorité des Français cet été

Suivra une troisième et dernière phase. Prévue pour débuter au printemps 2021, selon les dernières indications de la direction générale de la santé (DGS), elle concernera le reste de la population majeure. Seront alors vaccinés en priorité les personnes âgées de plus de 50 ans et les travailleurs des secteurs essentiels**. Pourront également être vaccinées en priorité les personnes "vulnérables et précaires", parmi lesquelles figurent les personnes présentant une comorbidité listée par la Haute Autorité de santé mais n'étant pas à "très haut risque", les professionnels qui les prennent en charge, ainsi que les personnes vivant dans des "hébergements confinés ou des lieux clos"***, selon le ministère de la Santé.

(*) Le ministère de la Santé a détaillé dans une liste les cas considérés comme à "très haut risque".

(**) Les secteurs considérés comme "essentiels" sont les domaines de la sécurité, de l'éducation et de l'alimentaire, indispensables "au fonctionnement du pays en période épidémique", selon le ministère de la Santé.

(***) Le ministère de la Santé ne donne pas plus de précisions concernant "les hébergements confinés ou les lieux clos". Interrogée par franceinfo sur cette question, la DGS donne uniquement pour exemple les "foyers de travailleurs migrants".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.