#OnVousRépond : "D'où vient la pénurie de masques ?" Voici les réponses à vos questions du mercredi 18 mars

Vous êtes très nombreux à nous interroger sur l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement historiques qui ont été mises en place en ce début de semaine. Trois de vos questions ont été posées à Edouard Philippe sur le plateau du journal de 20 heures de France 2. Voici ses réponses.

#OnVousRépond : posez vos questions sur l\'épidémie de coronavirus aux journalistes de franceinfo
#OnVousRépond : posez vos questions sur l'épidémie de coronavirus aux journalistes de franceinfo (FRANCEINFO)

L'épidémie de coronavirus suscite un flot légitime d'interrogations dans les commentaires du direct de franceinfo et via notre opération #OnVousRépond. Voici quelques réponses aux nombreuses questions posées mercredi 18 mars.

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans notre direct

"Bonjour. Pouvez-vous me dire d'où vient cette pénurie de masques, et où sont fabriqués les masques en France ? Merci" 

Bonjour @Gelule82. A ce jour, la France d'un stock dispose d'un stock estimé à 100 millions de masques chirurgicaux, en cours de déstockage et de livraison, mais nous ignorons le stock disponible de masques FFP2. Sachez que la France a passé commande auprès de quatre entreprises, comme par exemple Kolmi-Hopen (Maine-et-Loire), qui tournent désormais à plein régime.

La France a également pris un décret pour réquisitionner "l'ensemble des stocks et productions de masques sur le territoire national". Cette question est cruciale, car le personnel soignant a un besoin urgent de ces équipements. Le ministère demande donc de réserver les masques aux professionnels de santé dans un premier temps.

"Qu'en est-il du don du sang ?"

@Jean-Marc, l'Etablissement français du sang (EFS) appelle à poursuivre la collecte malgré l'épidémie de coronavirus. En effet, "les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de trois jours". Les donneurs doivent respecter "des distances de sécurité en restant à un mètre des autres donneurs" et le "personnel de collecte est équipé de masques", précise l'EFS. Le cas échéant, il faut cocher la case "assistance aux personnes vulnérables" sur votre attestation de déplacement dérogatoire.

"Bonjour franceinfo, le ministère de l'Intérieur a-t-il changé d'avis pour les déclarations sur smartphone ?"

En effet @super-framboise, après un léger flottement, hier, la question a bien été tranchée. L'attestation doit impérativement être imprimée ou rédigée sur papier libre et il n'est pas possible de la présenter sur son téléphone portable. Pour justifier cette décision, le ministère de l'Intérieur a invoqué "des questions de protection des données".

"Combien de temps va encore durer le confinement ?"

Bonjour @Romane, malheureusement, personne aujourd'hui n'a la réponse. La ville de Wuhan (Chine) et sa province, le Hubei, sont placées en quarantaine depuis le 23 janvier, coupant du monde plus de 50 millions d'habitants.

"Est-ce que le Covid-19 peut se propager ou être dans l'air ?"

Oui @Julien, cette maladie se transmet par les voies respiratoires. En cas d'éternuement ou de toux, des gouttelettes sont propulsées et il est donc conseillé de respecter une distance d'au moins un mètre avec les autres personnes. Reste à savoir combien de temps le virus peut rester en suspension.

Des chercheurs ont utilisé un nébulisateur (brumisateur) pour diffuser le virus dans l'air ambiant et ont trouvé des traces du virus sous forme d'aérosol, c'est-à-dire de particules suspendues dans l'air, pendant trois heures, dans un espace clos. Mais cette étude fait l'objet d'une controverse, car d'autres experts estiment que le nébulisateur ne simule pas bien la toux ou les éternuements d'un malade. Il risquerait donc d'augmenter artificiellement l'ampleur de la contamination par voie aérienne.

"Si je commande un objet sur Amazon, le recevrai-je ?" 

Bonjour @DistributionColisAmazon, la distribution est toujours assurée, car Amazon délivre des produits alimentaires et entre à ce titre dans la case des services "essentiels". Toutefois, certains salariés de la plateforme de Douai (Nord) ont fait valoir leur droit de retrait et ont entamé un mouvement de grève. Ils dénoncent le manque de mesures sanitaires dans l'entreprise. "Nous avons demandé un CSE extraordinaire pour danger grave et imminent", nous a expliqué Emilien Williatten, délégué CGT, pour l'heure, sans réponse.

"Bonjour, les salariés au smic n'ont pas de perte de salaire ?" 

Bonjour @Chacha, les entreprises qui placent leurs salariés au chômage technique ou partiel devront leur verser 84% du salaire net, dans la limite de 35 heures payées. En revanche, les salariés au smic conservent 100% de leur salaire, qu'ils soient en CDI ou en CDD. Retrouvez le détail des aides prévues, dans cet article.

"Bonjour, les conseils municipaux élus au premier tour sont-ils dans l'obligation de se réunir avant dimanche pour élire le maire et adjoints ?"

La réponse à votre question, @Gd, se trouve dans cette circulaire du ministère de la Cohésion des territoires datée de mardi. Les conseils municipaux doivent bien se tenir d'ici dimanche, comme le prévoit la loi. "Le fait qu'un ou plusieurs membres du conseil municipal soient malades et/ou en confinement, n'empêche pas les conseils municipaux de se réunir pour élire leur maire", précise le document, qui évoque la possibilité de faire des procurations.

Le déplacement des membres du conseil municipal est autorisé "en tant que déplacement professionnel insusceptible d'être différé" et les réunions doivent se tenir sans public. "L'organisation du conseil municipal respectera strictement les gestes barrières" et "l'ordre du jour sera restreint au strict nécessaire, soit l'élection du maire et de ses adjoints".

Contacté par franceinfo, le ministère des Territoires a précisé qu'il était "important" que les maires puissent être élus, car ils sont en première ligne contre l'épidémie de Covid-19 et qu'il faut continuer de gérer les services communaux. "Nous serons toutefois pragmatiques et nous étudierons les choses au cas par cas. Si certaines communes sont vraiment dans une impossibilité sanitaire, nous verrons avec les préfets la possibilité de mettre en place des solutions transitoires."

"Les cliniques viennent-elles au secours des hôpitaux ?"

@Nous, les agences régionales de santé ont demandé aux cliniques de reporter les interventions chirurgicales programmées, afin de libérer les places en réanimation dans les hôpitaux publics. A Grenoble (Isère), par exemple, quatre cliniques sont prêtes à céder des lits, dont deux disposent de respirateurs. Le président de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP), Lamine Gharbi, promet "4 000 lits mobilisables", dans un entretien au Monde.

"Votre confrère Arnauld Miguet continue-t-il d'envoyer des nouvelles depuis la Chine ?"

Merci de penser à eux @jv ! Nos estimés confrères Arnauld Miguet et Gaël Caron vivent aujourd'hui leur 57e jour de confinement à Wuhan et continuent de rendre compte de la situation.

     
      (FRANCEINFO)

"Je suis patron d'une PME de moins de 10 salariés. J'ai demandé au comptable de reporter la TVA du mois de février afin de garder de la trésorerie, mais le service des impôts des entreprises de ma ville refuse."

Bonjour @Yannick, le gouvernement a annoncé 45 milliards d'euros de mobilisation "immédiate", notamment pour le report des charges fiscales et sociales des entreprises (par exemple : impôt sur les sociétés, CFE et CVAE) durement touchées par le coronavirus. En revanche, les impôts indirects comme la TVA ne sont pas concernés. Vous pouvez utiliser le document disponible à cette adresse pour effectuer votre demande.

"Savez-vous s'il y a des associations type Croix-Rouge ou autre, qui assurent une aide aux personnes âgées et isolées, pour leur faire les courses ?"

Bonjour @Surcouf, voici quelques informations obtenues auprès du gouvernement. Plusieurs associations (Croix-Rouge, Emmaüs, Restos du Cœur, Petits frères des pauvres…) ont été réunies mardi en visioconférence pour réfléchir sur l'organisation de la générosité en France. Une plateforme sera prochainement lancée pour trouver de nouveaux bénévoles, d'une part pour aider les associations à assurer leurs missions (aide alimentaire, soupes populaires, maraudes…), mais également pour travailler sur des actions plus ciblées (renforcement du lien intergénérationnel dans cette crise épidémique).

Par ailleurs, plus de 58 000 jeunes en service civique ont vu leurs missions annulées. Une réflexion est en cours pour réorganiser et réattribuer leur engagement sous d'autres formes. Nous vous reparlerons de cet appel à volontariat quand il sera dévoilé.

Enfin, les professionnels de santé peuvent rejoindre la réserve sanitaire. Cela concerne les médecins, infirmiers et aides-soignants, "agents hospitaliers non soignants", épidémiologistes, psychologues, vétérinaires et "thanatopracteurs". Il faut déposer sa candidature à cette adresse.

"Pourquoi l'hôpital de l'armée ne sera-t-il prêt que fin mars ?"

@doute : L'hôpital de campagne de l'armée française devrait être installé avant le 27 mars à Mulhouse. Contactée par franceinfo, l'armée précise que la mise en place d'une telle structure "est une opération logistique lourde et complexe, avec du matériel médical de pointe". Le centre doit se composer d'une unité de 30 lits et les structures qui vont le constituer sont en cours d'inspection en région parisienne, avant d'être transférées et montées dans le Haut-Rhin.

"Connaît-on le nombre de cas supplémentaires aujourd'hui en Italie justement ?"  

@Cyprien La situation est encore critique, mercredi, selon le dernier bilan (en italien) communiqué par le ministère de la Santé italien et relayé par nos confrères du bureau de Rome de France 2.

"Quand on annonce 475 morts en un jour en Italie, est-ce que cela représente 475 morts de plus qu'habituellement chaque jour ?"

Bonjour @ziggourat, cela veut dire qu'en 24 heures, il y a eu 475 morts du coronavirus supplémentaires, portant le total à 2 978 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Ce décompte est indépendant des autres causes de décès.

"En quoi consisterait l'état d'urgence sanitaire envisagé par la France, s'il vous plaît ?"

@anso92 : Un projet de loi d'urgence pour faire face à l'épidémie doit être présenté en Conseil des ministres. La mesure la plus spectaculaire du texte est sans doute la déclaration d'un "état d'urgence sanitaire", permettant notamment de restreindre certaines libertés. Il "donne pouvoir au Premier ministre de prendre (...) les mesures générales limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion et permettant de procéder aux réquisitions de tout bien et services nécessaires afin de lutter contre la catastrophe sanitaire". Explications dans cet article.

"Dans toutes les mesures d'indemnisation que j'ai vu passer ces jours-ci, il ne me semble avoir rien vu concernant les permittents, travailleurs saisonniers..."

Bonjour @Palace, certains secteurs font aujourd'hui massivement appel aux intérimaires (la grande distribution) alors que d'autres, comme l'industrie automobile, ont cessé toute activité, les laissant sur le carreau.

Certaines entreprises font des efforts, comme Toyota, à Onnaing (Nord), qui a prolongé les contrats de ses CDD et intermittents qui arrivaient à échéance ces jours-ci. Les travailleurs saisonniers des stations de sport d'hiver ont, eux, droit au chômage partiel jusqu'à la fin de la saison.

"Pourquoi n'y a-t-il pas d'opérations de désinfection des rues ou de bâtiments comme on a pu le voir dans d'autres pays ?"

@Boulbi : Certaines villes s'y sont mises, comme Suresnes (Hauts-de-Seine) où a eu lieu hier une opération massive de désinfection du mobilier urbain, dans des rues désertes. Ce n'est pas du niveau de Wuhan, où des drones larguaient des cargaisons d'eau de Javel, mais c'est un début.

"Je ne vois jamais mentionnée l'agriculture..."

@Vigneron_citoyen C'est peut-être parce que les agriculteurs ne sont pas concernés par les restrictions de circulation. Le ministère de l'Agriculture leur a d'ailleurs écrit une lettre d'encouragement ce matin.

"Savez-vous si les intermittents du spectacle feront partie des travailleurs aidés ?"

@Emilie : Des discussions ont été entamées la semaine dernière au ministère de la Culture, mais pour l'instant, les intermittents ne font pas partie des professions protégées. Beaucoup risquent de perdre leur statut s'ils n'atteignent pas leur quota de 507 heures par an, et en ce moment, tous les spectacles sont à l'arrêt. Leur groupe de mutuelle, Audiens, a prévu de mettre en place des délais de paiements pour cette période troublée.

"J'habite à La Queue-les-Yvelines et j'ai les obsèques de mon oncle à Chaville. Puis-je m'y rendre ?" 

@lefresro Sous réserve de n'être pas plus de 20 à la cérémonie, en vous espaçant d'un mètre dans le lieu, vous pouvez vous y rendre. Les obsèques sont toutefois réservées aux membres de la famille.

"Pourquoi ne pas modifier le calendrier des vacances scolaires afin de mettre les congés d'été au printemps et travailler en juillet-août ?"

Bonjour @P Saintignan, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, qui a la main sur la question, a répondu sur notre antenne ce matin. "On y verra plus clair dans un mois". "Rien n'est impossible [concernant le raccourcissement des vacances]", a répondu Jean-Michel Blanquer. "Chacun voit bien qu'on est dans des circonstances exceptionnelles".

"Pourrons nous reporter des congés qui se trouvent être au moment du confinement ?"

@Coco, si votre employeur est d'accord, en cette période de "circonstances exceptionnelles" prévue par l'article L3141-16 du Code du travail, il est possible de modifier les dates de congés en s'affranchissant du délai d'un mois prévu par la loi. Votre employeur n'est toutefois pas tenu d'accepter votre demande.

"Un immense élan financier de solidarité a vu le jour lors du terrible incendie de Notre-Dame. A quand les dons des grands groupes français pour nous aider tous ?" 

Bonjour @Mom56, il est possible de faire des dons en ligne sur les sites internet de nombreux hôpitaux publics, comme celui du CHU de Bordeaux, du CHU de Nice, ou de l'AP-HP pour la région parisienne.

Des grands groupes pharmaceutiques, comme Sanofi ou Bayer, ont fait des dons (pour le groupe allemand, c'est financier, pour le groupe français, il s'agit de médicaments). Le groupe de luxe Kering a donné deux millions d'euros pour aider le système de santé italien, Bennetton trois millions, Armani 1,2 million. La plupart de ces groupes avaient également sorti leur carnet de chèques pour la Chine.