Brevet et baccalauréat : "Le scénario privilégié, c’est le maintien des dates", mais "tout est sur la table", assure le ministre Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Éducation nationale a toutefois précisé qu'il était encore trop tôt pour établir un calendrier précis et sûr.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, dans les locaux de franceinfo, le 12 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Pour le brevet et le baccalauréat, "le scénario privilégié, c'est le maintien des dates" au mois de juin, a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, mercredi 18 mars sur franceinfo. Mais "tout est sur la table", a-t-il précisé, alors que tous les établissements scolaires sont fermés depuis lundi. "On travaille sur plusieurs scénarios (…) S’il fallait faire évoluer cela, on le ferait, mais là, c’est beaucoup trop tôt pour le dire."

Coronavirus : suivez l'évolution de la situation en direct

Les vacances d’été peuvent-elles être raccourcies en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19 ? Là encore, "rien n’est impossible", a répondu Jean-Michel Blanquer. "Chacun voit bien qu’on est dans des circonstances exceptionnelles", a-t-il souligné.

Je pense que c’est d’ici un mois qu’on pourra avoir des idées plus certaines.

Jean-Michel Blanquer

à franceinfo

"Ce qui est important, c'est que les élèves progressent cette année comme ils doivent le faire dans une année normale, d'où l'importance de bien travailler en ce moment même. Et moi, je reste confiant et optimiste dans le fait que les élèves sont au travail en ce moment et qu'il peut y avoir des progrès réels qui sont faits", a estimé le ministre de l'Éducation nationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.