Covid-19 : le gouvernement penche pour un reconfinement national d'au moins quatre semaines

Selon des sources gouvernementales, la piste d'un reconfinement de quatre semaines est privilégiée tout en maintenant les écoles ouvertes et en renforcant le télétravail dans les entreprises. 

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex lors de la réunion avec les représentants des principales forces politiques françaises, le 27 octobre 2020.  (LUDOVIC MARIN / POOL)

Alors qu'Emmanuel Macron va s’exprimer mercredi 28 octobre à 20 heures pour annoncer aux Français de nouvelles mesures pour faire face à la 2e vague de l'épidémie de Covid-19, la piste du reconfinement national est largement évoquée au sein du gouvernement, a appris franceinfo mardi, après le conseil de défense qui s'est tenu dans la matinée.

>>> Covid-19 : Plus de 43,5 millions de contaminations au virus dans le monde. Suivez notre direct 

De source gouvernementale et de plusieurs maires de grandes métropoles, on se dirige vers un reconfinement d'une durée de quatre semaines. Dès jeudi à minuit ? C'est possible. Un ministre de poids souffle à franceinfo : "Le virus galope de manière effrayante, il faut agir très vite". 

Vers une mesure nationale

L’objectif est de rompre la courbe de l’épidémie qui est actuellement exponentielle et vertigineuse, dit-on au sein de l’exécutif. Plus question de faire dans la dentelle, impossible de prendre le risque que des départements encore relativement épargnés basculent à leur tour, explique-t-on à l’Elysée comme à Matignon. La mesure sera donc nationale. Le gouvernement envisage de mettre fin au principe de territorialité pour protéger les capacités hospitalières des zones vertes et permettre de transférer des malades, puisqu'il n'est plus possible d'en transférer dans des pays frontaliers où l'épidémie repart.

Le reconfinement ne se fera toutefois pas dans les mêmes conditions qu’en mars, quand il n’y avait ni masques ni tests. Mais il s’agira bien de limiter au maximum les interactions sociales, privées et professionnelles avec le retour des attestations pour se déplacer. 

Les écoles toujours ouvertes, le télétravail renforcé

Emmanuel Macron ne veut pas fermer les écoles, ni les collèges. Développer l’enseignement à distance est en revanche envisagé au lycée. À l'université, ce travail à distance est acté : plus de cours en amphis, des travaux dirigés en demi-groupes une semaine sur deux. 

Dans les entreprises, le télétravail devrait être renforcé, le ministère préparant une évolution du protocole sanitaire d'ici la fin de la semaine.

Toutes ces décisions seront tranchées lors du conseil de défense mercredi 28 octobre au matin, avant la prise de parole d'Emmanuel Macron le soir même. 
Jeudi 29 octobre, Jean Castex sera devant l'Assemblée Nationale et le Sénat, où se tiendront un débat puis un vote non contraignant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.