Botulisme à Bordeaux : une course contre-la-montre engagée pour retrouver de potentiels malades

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Botulisme à Bordeaux : une course contre-la-montre engagée pour retrouver de potentiels malades -
Botulisme à Bordeaux : une course contre-la-montre engagée pour retrouver de potentiels malades Botulisme à Bordeaux : une course contre-la-montre engagée pour retrouver de potentiels malades - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Hanquet, D.Basier, S.Guillaumin, M.-P.Cassignard, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2
Jeudi 14 septembre, de grands moyens sont déployés pour tenter de retrouver de potentiels malades de l'intoxication au botulisme survenue dans un restaurant de Bordeaux (Gironde). Les bocaux de sardines contaminés ont, pour l'instant, provoqué la mort d'une femme de 32 ans.

À Bordeaux (Gironde), c'est une course contre-la-montre qui a débuté. L'objectif est de retrouver de potentiels malades contaminés par la toxine botulique après avoir mangé des sardines dans un restaurant bordelais. Dans la matinée du jeudi 14 septembre, sur place, c'est toujours l'inquiétude qui règne chez les habitants. Au total, entre le 4 et le 10 septembre, 25 clients environ auraient consommé des sardines conservées dans neuf bocaux contaminés. Pour l'instant, une quinzaine d'entre eux ont été identifiés. La plupart sont des étrangers, ce qui complique les recherches.

Les autorités sanitaires enquêtent

Une alerte mondiale a été lancée via l'OMS pour retrouver de potentielles nouvelles victimes. Il faut faire vite car, s'il n'est pas traité à temps, le botulisme peut s'avérer mortel. Alors, en parallèle des alertes, les autorités sanitaires enquêtent. Tous les tickets de caisse du "Tchin Tchin Wine Bar", l'établissement qui a servi ces sardines, ont été récupérés ainsi que les numéros de téléphone des clients qui avaient fait des réservations. Pour l'instant, les bocaux de sardines contaminés ont provoqué la mort d'une femme de 32 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.