Washington direct, France info

Présidentielle américaine : à la veille de l'élection, Joe Biden est en tête dans les sondages mais le scrutin risque d'être serré

Dans les enquêtes d'opinion, le candidat démocrate dispose d'une avance importante et stable depuis plusieurs semaines. Mais, l'élection n'est pas jouée d'avance, Donald Trump peut l'emporter dans des États-clés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le candidat démocrate Joe Biden (à gauche) et le président sortant républicain Donald Trump (photo d\'illustration).
Le candidat démocrate Joe Biden (à gauche) et le président sortant républicain Donald Trump (photo d'illustration). (JIM WATSON / AFP)

Plus qu’un jour avant la présidentielle américaine. L’élection de 2016 nous a appris à nous méfier des sondages mais si on regarde les toutes dernières enquêtes d'opinion, Joe Biden a des raisons d’être confiant. D’abord parce qu’il y a ce sondage national à la veille de l’élection, le candidat démocrate dispose de 7 ou 10 points d’avance, selon les instituts, sur le président sortant. Un écart qui reste stable depuis plusieurs semaines.

>> Découvrez les dix États-clés qui peuvent faire basculer l'élection entre Donald Trump et Joe Biden

Mais surtout, il y a plusieurs États-clés où l’avance du candidat démocrate est forte notamment dans le Midwest. Par exemple dans le Wisconsin, que Donald Trump avait gagné de justesse il y a quatre ans, dans les sondages Joe Biden a 11 points d’avance.

Il y aussi le Michigan, dans la région des grands lacs, que Donald Trump avait décroché en 2016 avec 11 000 voix de plus qu'Hillary Clinton. Aujourd'hui, le candidat républicain est aussi en retard dans les enquêtes d'opinions avec 8 points de moins par rapport au démocrate. En Pennsylvanie, en revanche, c’est plus serré. Les estimations donnent Donald Trump à 43% et Joe Biden à 49%. C'est une des raisons qui explique que les deux candidats vont sillonner cet État quasiment jusqu’à la dernière minute lundi.

Des États du sud déterminants

Dans le sud des États-Unis, il faudra regarder la Floride et ses 29 grands électeurs. S’il veut remporter la présidentielle, Donald Trump doit gagner dans cet État. Les deux candidats sont au coude-à-coude avec un très léger avantage à Joe Biden. Il faudra aussi examiner de près ce qui se passe en Georgie, cet État plutôt républicain d’habitude et où Donald Trump est légèrement en tête, mais on est dans la marge d’erreur. Plus à l’ouest, dans l’Arizona, Joe Biden est donné favori. Et puis il y a le Texas, où les deux candidats sont presque à égalité. Un État qui n’a pas choisi un président démocrate depuis Jimmy Carter en 1976.

Cinq meetings en une journée pour Donald Trump

C’est un rythme d’enfer pour Donald Trump avec cinq meetings lundi, notamment en Caroline du Nord, en Pennsylvanie (dans la ville natale de son adversaire démocrate à Scranton), dans le Wisconsin et dans le Michigan avec un dernier rassemblement tard le soir à 22h30 à Grand Rapids, là où il avait terminé sa campagne de 2016
 
Quand à Joe Biden, il sera toute la journée en Pennsylvanie, c’est peut être dans cet État que l’élection va se jouer, avec un dernier meeting mardi, à Pittsburgh, en compagnie de la chanteuse Lady Gaga, et en mode drive-in évidemment pour respecter les consignes sanitaires liées au Covid-19.

Le candidat démocrate Joe Biden (à gauche) et le président sortant républicain Donald Trump (photo d\'illustration).
Le candidat démocrate Joe Biden (à gauche) et le président sortant républicain Donald Trump (photo d'illustration). (JIM WATSON / AFP)