Élections européennes : des socialistes veulent acter le plus vite possible la création d'une liste autonome

Le PS n'a toujours pas acté officiellement le principe d'une liste autonome pour les élections européennes de juin prochain. L'impatience gagne les rangs. C'est l'info du brief.
Article rédigé par franceinfo, Aurélie Herbemont
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des socialistes souhaitent une liste autonome aux élections européennes. Photo d'illustration (ALEXIS SCIARD  / MAXPPP)

Un bureau national du Parti socialiste devait avoir lieu, mardi 29 août, pour parler des élections européennes et lancer la consultation des militants fin septembre pour valider la stratégie d'une liste autonome. La réunion a été annulée. Officiellement parce qu'Olivier Faure préparait le rendez-vous avec Emmanuel Macron. Une excuse tout à fait valable car le patron du PS ne pouvait pas aller à Saint-Denis les mains dans les poches, la réunion avec le président de la République ayant quand même duré 12 heures. Mais ce report fait tiquer certains socialistes.

"On fait durer le suspense, c'est insupportable, ça crispe tout le monde cette incertitude."

Un député, décontenancé par le discours d'Olivier Faure à Blois la semaine dernière

franceinfo

Le premier secrétaire a dit qu'il ne serait "jamais un obstacle au chemin vers l'union", renvoyant le mistigri de la division pour les Européennes aux écologistes et aux communistes. Une déclaration suffisante pour déclencher ce tweet de Jean-Luc Mélenchon : "Donc Faure est d'accord pour une liste unie aux Européennes. Restent EELV et le PC contre. Ça avance". Un socialiste hostile à la Nupes s'étrangle : "Est-ce que le PS pourrait enfin être clair et déterminé dans la défense de ses valeurs ?" Des valeurs qui seraient incompatibles, selon lui, avec les Insoumis sur l'Ukraine ou le respect du droit européen.

Ces socialistes, qui commencent à douter de la bonne foi d'Olivier Faure, n'ont pas du tout à s'inquiéter selon un dirigeant du PS : "ils aiment se faire peur". Un proche d'Olivier Faure enfonce le clou : "il n'y aura pas de liste Nupes, Mélenchon cherche juste à cornériser EELV et le PC". Le PS est d'ailleurs en train de finaliser son projet pour les élections européennes. Il est attendu fin septembre. Un bureau national est programmé mardi 5 septembre. "J'espère que les Européennes seront bien à l'ordre du jour" trépigne un élu, nouvelle preuve que la confiance ne règne pas chez les socialistes.

>>Élections européennes : Ségolène Royal confirme qu'elle mènera une liste "soutenue par LFI"

L'offre de service de Ségolène Royal pour conduire une liste d'union n'a pas vraiment fait bouger les lignes. "Personne ne la veut comme tête de liste", tranche un député. Il n'y a guère plus d'allant quand certains suggèrent de se tourner vers l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui a claqué la porte du PS à la création de la Nupes. "Il veut se rabibocher avec nous car il n'aurait pas d'espace avec une liste PS autonome" tance un proche d'Olivier Faure avant d'ajouter : "il est trop vintage".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.