Le brief éco, France info

Le brief éco. Les enchères 5G adjugées pour près de 3 milliards d'euros : rentable pour l'Etat ?

Orange a obtenu la plus grande part des "blocs" mis aux enchères, devant les trois autres opérateurs, SFR, Bouygues Telecom et Free

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une antenne 5G installée à Pekin (Chine). Photo d\'illustration.
Une antenne 5G installée à Pekin (Chine). Photo d'illustration. (NICOLAS ASFOURI / AFP)

Le sujet est polémique mais il rapporte. L'attribution des premières fréquences 5G aux opérateurs français a rapporté 2,786 milliards d'euros à l'EtatRegardons ce qu’a donné cette fameuse vente aux enchères des fréquences 5G après trois jours pendant lesquels les opérateurs télephoniques français (Orange, Bouygues-Telecom, SFR et Free) se sont partagés le gâteau. C’est Orange qui a remporté la majeure partie des fréquences avec 90 Mhz de spectre, contre 80 pour SFR, 70 Mhz chacun pour Bouyges Telecom et Free.

Il s'agit de "blocs" de fréquences. Par bloc, il faut entendre le nombre de fréquences achetées par les groupes télephoniques pour les exploiter ensuite sur les territoires. Plus les opérateurs achètent de fréquences (en "blocs"), meilleurs seront les débits qu’ils proposeront à leurs clients sur le terrain.

Les enchères 5G plus abordables que la 3G

La puissance publique n'a pas refait l’erreur des premières enchères en 2001 pour attribuer les fréquences 3G (on était autour de 20 milliards d'euros). À l’époque, l’État avait considéré les opérateurs comme très rentables et leur avait fait payer très cher les fréquences. L’argent parti dans les caisses publiques n’avait pas été investi dans les infrastructures, d’où notre retard d’aujourd’hui. La Suède avait fait tout le contraire : le pays avait misé sur la couverture du territoire et laissé les opérateurs investir sans les considérer comme des vaches à lait. Bilan : la Suède a été le premier pays le mieux équipé en Europe. C'est ecore vrai aujourd'hui.

La 5G va donc pouvoir prendre corps en France. Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free vont recevoir leurs licences dans les prochaines semaines. Les premières offres seront proposées d'ici la fin décembre mais la construction des réseaux va s'étaler sur plusieurs années en équipant dans un premier temps le centre des grandes villes.

Une antenne 5G installée à Pekin (Chine). Photo d\'illustration.
Une antenne 5G installée à Pekin (Chine). Photo d'illustration. (NICOLAS ASFOURI / AFP)