L'interview J-1, France info

Candidats à la tête du PS : "Soyons responsables" et "rassemblons-nous"

Rachid Temal, le coordinateur du Parti socialiste, était l'invité de L'interview J-1, mardi sur franceinfo, à la veille de ses voeux du PS et à trois mois du Congrès du parti.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoYaël GooszRadio France

Mis à jour le
publié le

Rachid Temal, sénateur socialiste du Val-d\'Oise et coordinateur du PS, invité de L\'Interview J-1, mardi 9 janvier, sur franceinfo.
Rachid Temal, sénateur socialiste du Val-d'Oise et coordinateur du PS, invité de L'Interview J-1, mardi 9 janvier, sur franceinfo. (FRANCEINFO)

Mercredi matin, Rachid Temal, présentera les derniers vœux du Parti socialiste à Solferino. Le sénateur du Val-d’Oise et coordinateur du parti tient la boutique au PS jusqu'au congrès d’avril à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), "le congrès de la dernière chance" même si la perspective d'une candidature unitaire pour prendre la tête du parti semble s'éloigner à grands pas.

franceinfo : Quatre candidats se sont déclarés : le député Luc Carvounas puis, depuis mardi, l'ex-ministre Stéphane Le Foll et Olivier Faure, le patron du PS à l'Assemblée. Mais d'autres, comme Julien Dray, n'excluraient pas d'en être. C’est retour vers le futur et c’est déjà le trop plein ? 

Rachid Temal : Je dis à Julien, à Stéphane, à Olivier et à beaucoup d'autres : rassemblons-nous ou alors expliquons en quoi nous avons de vraies différences Mais, l'instant est trop important. Je leur dis : faisons en sorte d'être tous responsables pour faire en sorte que cela puisse être possible. Ce que dis aux uns et aux autres s'applique également à moi-même.

Le PS est dans l’opposition à Emmanuel Macron, notamment sur la réforme de l’assurance-chômage. Premier round jeudi. Pourquoi êtes-vous contre si à la fin cela offre plus de droits, y compris à ceux qui veulent changer de travail ?

Il y a quelques mois, on nous disait : "Attendez, on fait une réforme Code du travail et, vous verrez, l'économie va repartir, l'emploi va repartir." Pimkie, PSA... Les mesures de ce gouvernement permettent un licenciement beaucoup plus simple (...) Moi, j'aime bien les grands discours. La réalité, ce n'est pas la même.

La visite d’Emmanuel Macron en Chine s’achève mercredi avec des contrats à la clé, notamment une usine de retraitements de déchets nucléaires que va construire Areva pour 10 milliards d’euros. La France qui exporte son savoir-faire, cela vous enthousiasme ? Évoquer les Droits de l’homme en privé, est-ce suffisant ?

J'entendais ce matin, on disait : "C'est la journée de l'économie". J'attends de savoir quand sera la journée des Droits de l'homme (...) Bien sûr que la Chine permet de faire de l'économie, la Chine est un acteur majeur de la Cop21 aussi, contrairement aux Américains mais, pour autant, on doit dire les choses. Quand on est des pays qui se respectent, on peut dire les choses. Manifestement, le président n'a pas été à la hauteur.

Rachid Temal, sénateur socialiste du Val-d\'Oise et coordinateur du PS, invité de L\'Interview J-1, mardi 9 janvier, sur franceinfo.
Rachid Temal, sénateur socialiste du Val-d'Oise et coordinateur du PS, invité de L'Interview J-1, mardi 9 janvier, sur franceinfo. (FRANCEINFO)