Assurance chômage : qui va payer la réforme ?

Le gouvernement compte mettre en place une indemnisation chômage pour les démissionnaires et les indépendants. Cette mesure inquiète, du MEDEF à la CGT.

FRANCE 2

Patronat et syndicats sont tous d'accord, de la CGT au MEDEF, pour lancer un avertissement au gouvernement. Avant le début des négociations sur l'assurance chômage, ils évoquent des risques liés à une prise en compte plus large des démissions. Cette idée est l'une des promesses phares de la campagne d'Emmanuel Macron. Cette mesure pourrait coûter très cher : 1 million de personnes ont démissionné cette année, cela représenterait donc des milliards d'euros d'indemnités supplémentaires à verser. Difficile à envisager pour les partenaires sociaux.

Quel financement ?

Pour financer la mesure, il faudrait augmenter les cotisations ou diminuer le montant ou la durée des allocations, ce qui est inacceptable pour la CGT. Même chose pour l'extension de l'assurance chômage aux indépendants. L'idée est loin de séduire les artisans qui ne souhaitent pas de cotisations supplémentaires. Le gouvernement pourrait revoir à la baisse ces nouvelles indemnités en posant des conditions avec un objectif : adopter la réforme avant l'été 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pôle emploi mène depuis deux ans un contrôle généralisé des chômeurs, qui a abouti à 14% de radiations.
Pôle emploi mène depuis deux ans un contrôle généralisé des chômeurs, qui a abouti à 14% de radiations. (MAXPPP)