8h30 franceinfo, France info

Plan carburants : des mesures "prises dans l'urgence" sans "plan à grande échelle", dénonce Louis Aliot

Invité sur franceinfo mercredi 14 novembre, le député Rassemblement national Louis Aliot a notamment réagi aux annonces du Premier ministre Edouard Philippe. Parmi ces dernières, la prime à la conversion, qui pourrait permettre aux Français de changer leur véhicule contre un véhicule électrique ou hybride.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales.
Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales. (FRANCEINFO)

Louis Aliot, député Rassemblement national des Pyrénées-Orientales a estimé mercredi sur franceinfo que le plan du gouvernement pour accompagner les Français qui veulent changer leur voiture ou système de chauffage polluant sont "des mesures prises dans l'urgence pour pallier tout d'un coup à une grogne". Les "gilets jaunes", un mouvement spontané né sur les réseaux sociaux, s'apprêtent à bloquer les routes samedi 17 novembre pour dénoncer la hausse du prix de l'essence.

"On a l'impression que des mesures sont prises dans l'urgence pour pallier tout d'un coup à une grogne", a déclaré Louis Aliot, "mais on ne voit pas un plan à grande échelle", a-t-il regretté.

Le gouvernement n'a "rien entendu"

Edouard Philippe a annoncé notamment "une super prime" pouvant aller jusqu'à 4 000 euros pour les ménages les plus modestes qui veulent acheter un véhicule moins polluant. Le gouvernement "n'a rien entendu", selon Louis Aliot. "C'est un geste, il faut le reconnaître, mais cela reste encore de la proposition un peu fantaisiste dans la mesure où même si vous doublez la prime il faut quand même acheter un véhicule", a-t-il souligné.

"C'est une goutte d'eau dans un océan de dépenses occasionnées par la voiture en France, a-t-il affirmé. Tout le monde s'est focalisé sur le coût du gasoil et de l'essence, mais il y a le reste : l'augmentation des péages, augmentation des assurances, augmentation des contrôle techniques.

La voiture est la vache à lait du gouvernement et les Français sont à la gorge.

Louis Aliot

à franceinfo

"La voiture ce n'est pas simplement un outil de loisir, c'est un outil de travail et l'essence est un produit de première nécessité, a-t-il estimé. Si on veut sortir de ce système-là eh bien, il faut une révolution culturelle pour changer de style de vie. Mais on ne voit rien comme proposition venant du gouvernement sur le sujet."

Le chèque énergie va passer à 200 euros et sera attribué à près de 6 millions de Français :"Cela va un peu alléger le fardeau du chauffage pour un certain nombre de foyers."

Louis Aliot va participer à la mobilisation des "gilets jaunes", mais le plus anonymement possible : "Pas d'écharpe, rien, j'irai avec des amis à Perpignan faire des grillades sur un rond-point à 6 heures du matin", a déclaré Louis Aliot précisant qu'il n'était pas "favorable à ce que l'on bloque les gens".

"Il ne faut pas bloquer des axes principaux pour des raisons de sécurité et de secours, poursuit le député. Mais je vois que le gouvernement est beaucoup plus rigide avec cette expression de ras-le-bol spontané qu'avec des casseurs ou des voyous de banlieue ou d'ailleurs."

Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales.
Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales. (FRANCEINFO)