Carburant : le gouvernement va-t-il faire un geste ?

Avec la hausse des prix du carburant, la colère gronde. France 3 fait le point sur la situation, lundi 5 novembre.

France 3

Manifestations, opérations escargot, pétition contre le prix de l'essence... La colère monte et le président de la République, Emmanuel Macron, ne pouvait plus l'ignorer. Le chef de l'État demande donc au gouvernement de plancher sur une aide pour les automobilistes, mais lundi 5 novembre, dans l'après-midi, Emmanuel Macron a refusé d'être plus précis sur le sujet.

L'État grand gagnant ?

En attendant, le gouvernement vante ses mesures en faveur des particuliers et rappelle que la fiscalité écologiste peut même être favorable aux automobilistes. C'est le cas de la prime à la conversion pour l'achat d'une voiture propre, qui va passer de 1 000 à 2 500 euros. Et, pour aider les ménages les plus modestes, le crédit d'impôt pour la rénovation énergétique est prolongé. Le chèque énergie, lui, augmentera également l'année prochaine, de 150 à 200 euros. Mais faisons les comptes : même mises bout à bout, ces mesures ne compensent pas les recettes fiscales engendrées par la taxe sur l'essence. En 2019, les aides à la transition énergétique augmenteront de 1,29 milliard, alors que dans le même temps, l'État récupérera 4 milliards d'euros de recette supplémentaire sur l'essence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pompe à essence, le 4 mars 2016 à Paris. (Photo d\'illustration)
Pompe à essence, le 4 mars 2016 à Paris. (Photo d'illustration) (THOMAS SAMSON / AFP)