8h30 Fauvelle-Dély, France info

Antisémitisme : Alexis Corbière appelle le gouvernement à ne pas "instrumentaliser" ces actes

"Il faut rester digne, ne pas trop instrumentaliser", a commenté Alexis Corbière, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", après les réactions du gouvernement aux actes antisémites constatés le week-end dernier à Paris. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le député la France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mardi 12 février 2019. 
Le député la France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mardi 12 février 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Le porte-parole du gouvernement en profite pour mettre une petite couche comme quoi il y aurait un lien entre 'gilets jaunes' et manifestations" et la libération de paroles et d'actes antisémites ces dernières semaines, estime Alexis Corbière, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", ce mardi sur franceinfo. "Je ne crois pas que la croix gammée sur la mairie du 11e (du 13e arrondissement de Paris, NDLR) soit en lien avec la manifestation. La monstruosité de l'antisémitisme est telle qu'on n'est pas obligé d'en rajouter" estime le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis. 

Pour le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, "il serait fou" de ramener le mouvement des "gilets jaunes" dans "l'antisémitisme. Je dis à monsieur Griveaux : 'ne racontez pas n'importe quoi. Le mouvement des "gilets jaunes" ça n'est pas un mouvement antisémite. C'est une parole folle qui vous disqualifie et disqualifie la lutte contre l'antisémitisme'".

Alors que le ministère de l'Intérieur révèle que les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018, Alexis Corbière rappelle que "L'antisémitisme a toujours existé hélas dans ce pays, plus ou moins selon les périodes. Cette monstruosité n'a jamais totalement disparu."

"Évidemment, il faut condamner de la manière la plus ferme qui soit. Cela passe par plusieurs aspects, de la pédagogie, comprendre quelles sont les causes. Il faut rester digne et ne pas trop instrumentaliser parfois." estime le député. Pour lui, il faut faire la lumière sur ces actes et leurs auteurs : "Est-ce que ces actes antisémites c'est l'ultradroite ou est-ce que c'est autre chose ? Si on se limite à une protestation sans comprendre, j'ai peur qu'on soit inefficace."

Les "gilets jaunes" plus complotistes que la moyenne ? 

Les "gilets jaunes" sont plus sensibles aux théories du complot, c'est ce qu'affirme une étude menée pour la deuxième année consécutive par l'Ifop pour la Fondation Jean Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch. Pour Alexis Corbière, qui juge sévèrement la fiabilité des conclusions de cette enquête, "c'est une astuce politique pour disqualifier ce mouvement". S'il reconnaît que ces théories "existent", selon lui la plus grande perméabilité des "gilets jaunes" à celles-ci est réfutable. 

Affaire Benalla et "gilets jaunes"

Alexis Corbière a dénoncé "une fermeté à géométrie variable du point de vue de la justice" entre Alexandre Benalla et les "gilets jaunes". L'ancien chargé de mission de l'Élysée, deux fois mis en examen, serait actuellement au Maroc. "Le fait qu'il aille à l'étranger m'étonne. On pourrait au moins lui demander de rester sur le territoire national. J'observe aussi qu'il ne devait pas parler à Vincent Crase [un ex-employé de LREM et gendarme réserviste]" et que "manifestement ils se parlent. On voit bien comment il y a une justice à deux niveaux", délcare le député de Seine-Saint-Denis. 

Le départ du stratège du président

Mis en cause dans l'affaire Benalla, Ismaël Emelien, "conseiller spécial" d'Emmanuel Macron, a annoncé sa démission dans un entretien au magazine Le Point, officiellement à l'occasion de la parution d'un livre. Pour Alexis Corbière, "il rentre en politique manifestement". "Soit il rentre en politique parce qu'il y a un affaiblissement du personnel En Marche pour jouer d'autres rôles, soit il est pris dans l'affaire Benalla", suppose le député insoumis. 

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du mardi 12 février 2019 :

Le député la France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du \"8h30 Fauvelle-Dély\", mardi 12 février 2019. 
Le député la France insoumise de Seine-Saint-Denis, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", mardi 12 février 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)