"Loi anti-casseurs"

La "loi anti-casseurs" est un texte législatif promu, à l'origine, par des sénateurs LR. Défendu par le gouvernement à la suite des manifestations des "gilets jaunes" et les violences qu'elles ont engendrées, le texte a créé une profonde fracture au sein de la majorité.

L'objectif de la proposition de loi est de "renforcer et garantir le maintien de l'ordre public lors des manifestations". Elle prévoit  
Ses détracteurs dénoncent un texte qu'ils jugent liberticide. 

Votée au Sénat, la proposition de loi a été débattue à l'Assemblée nationale en janvier, avant d'être adoptée en première lecture le 5 février, avec 387 pour, 92 contre et 74 abstentions. En tout, 50 députés LREM se sont abstenus. Ils contestent en particulier l'article instaurant l'interdiction administrative de manifester.

Le texte doit à nouveau être étudié en mars au Sénat.  

12