Cet article date de plus d'un an.

Attaque à la gare du Nord : six blessés par arme blanche, l’assaillant dans un état critique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Attaque à la Gare du Nord : cinq blessés par arme blanche, l’assaillant dans un état critique
Article rédigé par France 3 - P. Mauger, T. Cuny, N. Bensmail, C. Beauvalet
France Télévisions
France 3
Peu avant 7 heures à la gare du Nord à Paris, six personnes ont été blessées à l’arme blanche. L’assaillant a été neutralisé et se trouve dans un état critique. Il faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français.

En moins de deux minutes, l’assaillant a semé la terreur, mercredi 11 janvier, gare du Nord à Paris. Il est 6 heures 42 quand, arme à la main, un homme se jette sur un voyageur. La victime est frappée une vingtaine de fois, une agression extrêmement violente. Au total, cinq personnes ont été blessées avec un poinçon, une arme artisanale fabriquée par l’agresseur. "Il y avait de la panique, les gens sont sortis en courant. On s’est tous réfugiés à l’extérieur le temps que ça se tasse", raconte un témoin.

Obligation de quitter le territoire

Ce sont finalement des policiers en civil qui réussissent à neutraliser l’individu. Selon les informations de France TV, le suspect de 22 ans, de nationalité libyenne, est arrivé en France il y a trois ans. Il est connu pour des faits de vols et se trouve sous l’obligation de quitter le territoire français depuis l’été 2022. La mesure n’aurait pas été exécutée compte tenu de l’instabilité politique en Libye. Le mobile de l’attaque reste encore inconnu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.